Société › Société

Cameroun: les retraités de la fonction publique s’assurent

C’est à la faveur d’un partenariat avec la compagnie Activa assurances qui sera signé ce mardi, 05 mai à Douala

La maison du combattant de Bonanjo à Douala, va servir de cadre ce mardi, 05 mai à 16h, à la cérémonie de signature d’une convention entre l’association nationale des retraités de la fonction publique camerounaise (AREFOP), et la compagnie Activa Assurances. D’après les responsables de l’AREFOP, il est désormais question pour la compagnie, de les accompagner dans la mise en place d’un fonds de santé visant à permettre aux retraités, de mieux gérer leurs différents problèmes de santé. A cet effet, chaque adhérent de l’association doit verser la modique somme de 50 000F CFA chaque année pour le fonctionnement dudit fonds. Cette prime permettra aux personnes du 3e âge de bénéficier en retour du remboursement des frais d’hospitalisation médicale, voire chirurgicale. Soulignons que les frais de consultations sont remboursés à hauteur de 25 000F CFA par an, le plafond annuel par adhérent étant fixé à 500 000F CFA par maladie. Les adhérents bénéficient en outre d’un mode de paiement assez souple, puisqu’ils sont autorisés à payer leurs cotisations pour le fonds, en une ou plusieurs tranches selon l’état de leur bourse. Toutefois, ils ne pourront bénéficier des retombées de cette convention qu’une fois leurs cotisations entièrement payées, précisent les deux parties. Cette démarche de l’association nationale des retraités de la fonction publique, veut être une réponse concrète et directe aux problèmes de santé auxquels font face nos parents et grands-parents, compte tenu du coût généralement élevé de la prise en charge des soins. Une situation d’autant plus difficile qu’ils ne sont plus en activité. C’est aussi là, « une sécurité sanitaire même en cas d’épuisement de la mise initiale », indique l’AREFOP.

Des lendemains meilleurs annoncés pour les retraités
Les personnes du 3é âge vont face à de nombreux problèmes au Cameroun, pire, ils sont parfois laissés à eux-mêmes. La lenteur et autre mode paiement de la pension retraite, ont été longtemps dénoncé par les retraités. Un cri que les pouvoirs publics semblent avoir entendu, car depuis quelque temps, les retraités perçoivent leur pension, même si les conditions d’attente laissent fortement à désirer. Par ailleurs, jusqu’au mois de juin prochain, la caisse nationale de la prévoyance sociale (CNPS), a décidé d’expérimenter le mode de paiement mensuel. A Douala, l’opération se déroule exclusivement au centre Cnps de Bonanjo. Après cette étape, l’opération va se poursuivre dans les autres régions du pays jusqu’au mois de décembre 2009. Ainsi dès le mois de janvier 2010, tous les pensionnaires pourront toucher leur argent à la fin de chaque mois, et non plus tous les trois mois. Une mesure qui semble déjà réjouir les pensionnaires.


journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut