Société › Société

Cameroun: Les temporaires toujours dans l’attente des contractualisations

Le sujet a été abordé au cours du conseil de cabinet le 30 avril dernier

L’échéance établie pour clore avec l’opération de contractualisation des personnels temporaires de l’Etat ne sera pas respecté. Prévue pour s’achever au mois de mai 2009, cette opération sera certainement repoussée pour cause de retard dans le traitement des dossiers. Au cours de l’exposé du ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Emmanuel Bonde, le 30 avril 2009, lors du conseil de cabinet à l’immeuble Etoile à Yaoundé, il ressort que, sur plus de 10 000 dossiers à traiter, seuls 4000 ont déjà été bouclés. Des chiffres qui montrent à suffisance que sauf cas de miracle, tous les dossiers ne pourront pas être bouclés à la date prévue. Pourtant, au début des opérations de contractualisation, le Minfopra se donnait trois mois au plus pour signer tous les contrats aux temporaires retenus par le comité ad hoc. Il faut qu’on tienne les délais. Ces enfants ont déjà trop attendu, soutenait-il.

Emmanuel Bonde, pendant son discours, a justifié cette lenteur dans le traitement des dossiers par le retard dans le processus d’authentification des diplômes. Sur ce, le premier ministre Ephraim Inoni a appelé le ministre de l’Education de base, Haman Adama, et celui des Enseignements secondaires, Louis Bapes Bapes, à tout mettre en uvre pour faciliter l’opération d’authentification des diplômes aux membres du comité interministériel chargé de la contractualisation des temporaires.
D’après les dire du Minfopra, sur les 4981 actes produits, 2132 personnels perçoivent déjà leur solde dans leur nouvelle situation administrative. Un chiffre jugé insignifiant par rapport au nombre de dossiers en attente. Le Minfopra a aussi mentionné au cours de son exposé que 971 personnes, initialement reconnues éligibles à la contractualisation, ont été déclarées inéligibles suites aux nombreux cas de fraude mis en lumière par le processus d’authentification de diplôme. Ces dossiers qui font partie des 4000 dossiers qui ont déjà été bouclés, mais ils seront simplement radiés.

Dans son propos, Emmanuel Bonde a également mentionné que sur les 17 558 agents temporaires recensés en 2007, 6129 ont été déclarés inéligibles à la contractualisation pour divers motifs. Ces derniers ont donc été libérés depuis le 31 décembre comme convenu. Et percevront leur droit très prochainement. Le premier ministre, chef du gouvernement a appelé le ministre des Finances, accélérer le processus de mobilisation des ressources nécessaires au paiement de leur droit.

Les opérations de contractualisation des personnels temporaires des services publics ont débuté l’année dernière. Il était question de libérer au plus tard le 31 décembre 2008, les temporaires qui n’ont pas été éligibles à la contractualisation, et d’arrêter ce type de recrutement. Le Minfopra souhaitait qu’après le premier trimestre 2009, l’appellation temporaire au sein de la Fonction publique camerounaise épouse véritablement sa signification dans le droit du travail. C’est-à-dire quelqu’un qui est recruté pour un travail précis, pour un délai bien précis, et pour remplacer une personne bien identifiée, explique-t-il. Mais l’on devra encore attendre quelques temps pour que cela arrive. Le temps que tous les dossiers soient définitivement bouclés.

Image d’illustration
journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut