› Culture

Cameroun : les TIC pour sauver les langues maternelles

En marge de la journée mondiale dédiée à sa célébration, des professionnels de la communication se sont réunis pour discuter de sa pérennisation.

Le constat est triste. Les langues maternelles sont en perte de vitesse. La journée mondiale consacrée à celles-ci est l’occasion de faire entendre ce cri d’alarme. Plus important encore, trouver des moyens pour sauver nos dialectes.

C’est le prétexte tout trouvé qui est derrière l’organisation d’une table ronde à ce sujet. La thématique au cœur des échanges: ‘Emploi des technologies dans l’apprentissage multilingue : défis et opportunités’. Un thème qui est également celui retenu par l’Unesco pour célébrer cette journée.

Martin Beyala, Ines Belinga et Ambroisse Mbarga ont alors pu échanger sur le rôle potentiel de la technologie pour faire progresser l’éducation multilingue et soutenir le développement d’un enseignement et d’un apprentissage de qualité pour tous.

Langues maternelles

Le panel de la conférence

Ils sont tous d’accord. Les langues maternelles sont des reflets de nos cultures, nos origines et nos traditions. Elles incarnent ainsi une véritable richesse pour l’Afrique.

Sauf que, outre des parents qui ne transmettent pas cette valeur aux plus jeunes, le processus de mondialisation menace aussi de les faire disparaître. Pour les sauver des outils et technologies de l’information et de la communication sont selon les spécialistes des facteurs de solution incontournables.

Les TIC participent à l’enseignement et l’apprentissage des langues maternelles et à leur préservation. La technologie a le potentiel de relever certains des plus grands défis de l’éducation aujourd’hui.

Elle peut accélérer les efforts visant à garantir la possibilité d’un apprentissage tout au long de la vie équitable et inclusif pour tous si elle est guidée par les principes fondamentaux d’inclusion et d’équité. L’éducation multilingue fondée sur la langue maternelle est un élément clé de l’inclusion dans l’éducation.

Le panel met en avant par exemple l’utilisation des applications mobiles dédiées à l’apprentissage des langues maternelles. C’est le cas de l’appli Blum ou encore Mayege. Des interfaces qui permettent et aident leurs utilisateurs l’apprentissage des dialectes africains.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé