› Eco et Business

Cameroun: Les travaux du champ gazier de Logbaba sont lancés

La pose de la première pierre de l’usine de production de gaz de la localité à eu lieu à Douala

L’événement fait suite à la signature le 29 avril 2011, d’un décret du chef de l’état: portant institution d’une concession valable pour hydrocarbures gazeux, un acte qui a permis de débuter les travaux de construction des installations de l’usine au niveau du site de ndogpassi III afin de pouvoir livrer le gaz naturel à temps aux utilisateurs de gaz, le ministre de l’industrie, des mines et du développement technologique Badel Ndanga Ndinga a respecté la tradition dans le cadre de la double cérémonie de notification du permis d’exploitation et de lancement des travaux dudit projet. En dépit de la forte pluie qui s’est abattue sur le site, les responsables de rodeo development limited ont expliqué en quoi consiste ce projet.

Résoudre les problèmes énergétiques grâce au gaz naturels
L’infrastructure est située à environ dix kilomètres de Ndokoti, dans l’arrondissement de Douala 3eme, le gaz de Logbaba-Ndogpassi, où les réserves prouvées et probables ont doublé à plus de 212 milliards de mètres carrés, selon une étude publiée par Victoria Oil Gas (Vog) – une entreprise britannique – le 20 octobre dernier, pourrait avoir un marché qui va rapidement croître. La concession de Vog porte sur une surface de près de 20 kilomètres carrés. Vog, à travers sa filiale Rodéo Development Limited, pourra mener ses activités sur une période de 25 ans, avec en option la possibilité de poursuivre pendant 10 années supplémentaires au terme de la première période. Par ailleurs, les prises de participations en termes de parts d’investissements et de bénéfices sont connues, et place Victoria Oil and Gas en tête avec 57%. Un deuxième opérateur partenaire est l’américain Rsm Production Corporation avec 38% des parts et enfin la société nationale des hydrocarbures (Snh) possède 5% des parts. Une répartition qui découle d’un accord signé entre les différentes parties le 31 mai 2001. L’exploitation, d’après les prévisions de l’entreprise britannique pourra démarrer au 4eme trimestre de 2011.


Journalducameroun.com)/n

Les études menées font état de l’existence de deux puits d’hydrocarbures pour un coût total de 53 millions de dollars us, le premier puits a été foré jusqu’à une profondeur de 2719 mètres avec production testée à 1 million 556 mille 500 m3 par jour; le deuxième puits a été foré jusqu’à une profondeur de 3203 mètres avec production testée à 622 mille 600 m3 par selon des données communiquées par les exploitants. Pour assurer la distribution du gaz aux clients industriels à Douala, l’option choisie est de procéder au traitement du gaz naturel au site des puits de logbaba, de récupérer le condensat et de distribuer le gaz naturel à travers une canalisation de basse pression faite de polyéthylène à haute densité.


Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé