Société › Société

Cameroun: L’évêché de Kribi bientôt disponible

La pose de la première pierre de la maison des évêques du diocèse de Kribi a eu lieu

Dans quelques mois, les populations du diocèse de Kribi pourront contempler le bâtiment qui servira de maison d’habitation aux évêques de ce diocèse. Mais avant que ce jour arrive, il faudra réunir les fonds nécessaires pour sortir de terre cet édifice que l’Evêque de Kribi voudrait une uvre d’art. D’après l’architecte Christophe Mvogo Ombé, il faut 283 millions de Fcfa pour mener à terme ce projet.

Je ne veux pas qu’on touche à un seul arbre de ce domaine. Il faut qu’il garde son aspect naturel, primitif.
Monseigneur Joseph Befe Ateba, évêque de Kribi

C’est sur un terrain de 3,5 hectares offert par la famille Bonamassouka au quartier Mpalla à la sortie de la ville de Kribi que va se dresser ce chef d’ uvre. Ce bâtiment qui doit s’adapter à l’air de la cité balnière. Il se présente sous forme de croissant avec un élément central qui est le grand salon. Celui-ci servira de lieu d’échange et de rencontre. L’aile gauche de la maison sera à usage public, tandis que l’aile droite sera à usage privé et contiendra les appartements des évêques. Les alentours du bâtiment garderont leur aspect naturel : « je ne veux pas qu’on touche à un seul arbre de ce domaine. Il faut qu’il garde son aspect naturel, primitif », explique Monseigneur Joseph Befe Ateba, évêque de Kribi.

Le terrain de 3,5 hectares qui va servir à la construction de cet édifice est évalué à 280 millions de Fcfa. Les travaux de terrassement sont évalués à 3 500 000 Fcfa. L’élévation du mur est évaluée par l’architecte à 12 millions de Fcfa, et la dalle quant à elle est estimée à 9 millions Fcfa. Au cours de la cérémonie de la pose de la première pierre, un appel à contribution a été lancé. La somme de 3 810 500 Fcfa, a été collectée séance tenante en plus des promesses fermes de l’ordre de 3 millions.
Des gestes de bonnes volontés qui suscitent la joie et la fierté des populations de l’océan «nous sommes content de la mise sur pied de ce projet. Ça n’arrive pas ainsi partout. C’est nous qui avons donné le terrain à l’église parce que nous voulons l’évolution de notre village. Nous espérons que notre évêque aille de l’avant en nous construisant d’autres infrastructures telles que les hôpitaux, les écoles, si possible », explique Antoine Beyembele de la famille Bomakwe de Bonamassouka.


journalducameroun.com)/n

Pour l’instant, la prochaine action de l’évêque reste indéterminée. Car dans le diocèse de Kribi, tout est en chantier « il faut construire des paroisses, des écoles, des dispensaires. Il faut relever les infrastructures paroissiales telles que les presbytères qui avec le temps se sont détériorées. Bref, il faut tout construire à nouveau », martèle Mgr Joseph Befe Ateba. La priorité du tout premier évêque de Kribi s’est centrée sur l’évêché parce qu’il a souhaité donné au diocèse une habitation plus grande que le présent évêché. « Elle avait été construite par Mgr Jean Mbarga après ma nomination. Il voulait que je loge dans des conditions confortables. Au départ, il voulait que je loue mais c’était très lourd financièrement. Il a donc réussi à me léguer en 45 jours cette habitation. Cette résidence a été faite pour m’accueillir, il n’est pas prévu pour être une habitation définitive pour les évêques de Kribi ». Après les finitions du nouvel évêché de Kribi, le présent lieu d’habitation de Mgr Joseph Befe Ateba sera transformé en complexe administratif au service du diocèse.
Pour l’heure, les collectes pour la construction de l’évêché continuent. Un compte a été ouvert à cet effet. Toute personne volontaire peut apporter sa contribution au numéro de compte suivant : Diocèse de Kribi 01500 16150204032-66 SGBC.


journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut