Personnalités › Success Story

Cameroun: l’ex ministre Louis Bapès Bapès n’est plus!

L’ancien ministre des Enseignements secondaires est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi à Yaoundé, des suites de longue maladie

L’ex ministre des Enseignements secondaires (Minsec), Louis Bapès Bapès, est décédé à l’hôpital général de Yaoundé dans la nuit de jeudi 04 au vendredi 05 février 2016, à l’âge de 73 ans. Il laisse une veuve, trois enfants et plusieurs petits enfants.

Cause de sa mort, un long combat contre une anémie sévère et rebelle. Laquelle l’avait récemment empêché de se rendre au Tribunal Criminel Spécial (TCS), où il était attendu dans le cadre de son procès pour détournement de fonds publics.

C’est le 08 décembre 2004 que Louis Bapès Bapès est nommé par décret présidentiel au poste de ministre des Enseignements secondaires du Cameroun. Six ans plus tard, il est appelé à comparaître libre pour une affaire de détournement de la somme de 550 millions de FCFA, en rapport avec des primes et autres frais non payés aux responsables de l’organisation des examens et concours au titre des exercices 2005-2009.

Une affaire qui lui a valu d’être auditionné au TCS, juridiction d’exception connaissant des détournements de deniers publics supérieurs à 50 millions de FCFA, et d’être placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Yaoundé à Kondengui.

Le développement de sa maladie est la cause de son remplacement le 02 octobre 2015 à la tête de son département ministériel. A la faveur d’un décret du président Paul Biya, portant réorganisation du gouvernement camerounais, Ngalle Bibehe Jean Ernest Massena jusqu’ici Directeur Général de la Société Camerounaise de Transport Urbain (Socatur) est nommé ministre des Enseignements secondaires. Quant à Louis Bapès Bapès, il quitte le gouvernement.

Avant sa mort vendredi à 02 heures du matin, l’ex ministre a consacré 10 ans de sa vie à organiser et assurer le fonctionnement de l’enseignement secondaire général et technique sur le territoire national ; concevoir des programmes d’études et de recherche des méthodes de l’enseignement secondaire général et technique entre autres.

Louis Bapès Bapès laisse également ses marques à la mission d’aménagement et de gestion des zones industrielles du Cameroun (Magzi) où il a travaillé pendant 34 ans, avant sa nomination en 2002 à la tête de l’ancien ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

L’ancien ministre Bapès Bapès présentant un discours
Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut