› Economie

Cameroun : l’exploitation minière de Lobe à Kribi va rapporter 23 milliards de F par an

Gabriel Dodo Ndoke, ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique vient (06 mai 2022 Ndlr) de signer avec la société Sinosteel Cam SA au Palais des Congrès de Yaoundé, une convention minière relative à l’exploitation du gisement de fer de Lobé à Kribi.

D’après la convention, la mise en exploitation de cette réserve devrait aboutir à l’extraction par l’entreprise de 10 millions de tonnes de minerai par an à 33% de fer. L’exploitation de cette mine, qui va rapporter environ 23 milliards de F au Cameroun par an, va s’étendre sur 50 ans.

L’enveloppe ainsi projetée, qui ne tient pas compte « des impôts de droit commun et des dividendes au titre des 10% des parts gratuites de l’État » dans la société d’exploitation (disposition du Code minier de 2016), apprend-on, est principalement constituée des revenus issus de la taxe ad valorem (14 milliards de FCFA, dont 3,5 milliards de FCFA pour les communautés locales).

L’on y retrouve également 4,7 milliards de FCFA annuels au titre de la taxe à l’exportation, 2,8 milliards de FCFA au titre des 1% de la production revenant à l’État dans le cadre du contrat de partage de production, ou encore 1,4 milliard de FCFA pour renflouer le compte spécial de développement des capacités locales destiné aux communautés, qui a été institué par le Code minier de 2016.

Le financement de ce projet estimé à environ 424 milliards FCFA se fera à 70% par un prêt de la banque de Chine, à 10% de parts de l’Etat et 20% d’actionnariat. Les activités principales sont l’exploitation minière et la construction d’une aciérie. Les emplois directs qui seront créés grâce à ce projet sont estimés à 684, accompagnés de milliers d’emplois indirects induits par le développement des activités de l’entreprise.

 


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé