› Communication

Cameroun : l’hon. Cabral Libii apaise la tension autour de la brouille causée par la CRTV

L'honorable Cabral Libii (photo d'archives)

Au moment où la polémique enfle autour du communiqué de la télévision nationale qui justifie pourquoi l’honorable Cabral Libii a été déprogrammé de l’émission « Scène de presse » dimanche,  le concerné invite à tourner la page.

Vague d’indignations autour de la déprogrammation du député Cabral Libii de l’édition de dimanche dernier de  « Scène de presse » sur la CRTV. Le leader du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) était annoncé sur le plateau  pour échanger sur la problématique : « Cameroun, quelle place pour la diaspora ?». Mais l’invité dit avoir été signifié de sa déprogrammation, quelques heures avant le début du rendez-vous.

Un communiqué du Chef de division de la communication et de la coopération de la CRTV,  justifiant cette mise à l’écart, est venu mettre de l’huile du feu. Le communiqué adressé au public explique que : « L‘émission « Scènes de presse » a, depuis la survenance du COVID 19, pris l’option de privilégier l’explication au débat, accueillant donc un seul invité, et un journaliste discutant sur le plateau pour approfondir les explications de l’invité. Or sur la thématique prévue en débat, il se trouve que les deux invités pressentis étaient tous parlementaires et mobilisés sur les questions relatives à la diaspora. C’est dans cet esprit que le choix s’est porté sur le seul président du Réseau des parlementaires de la diaspora, I’honorable Henri Louis Ngantcha ».

A la suite de cette explication, la réaction d’Armand Okol, Secrétaire national à la presse, à l’information et à la propagande du PCRN ne s’est faite attendre. Le journaliste pense que la télévision nationale a raté « une belle occasion de se taire ». Dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux Armand Okol affirme que : « C’est une erreur de communication monumentale d’adresser ledit communiqué à l’opinion en lieu et place d’une lettre d’excuse formelle directement adressée à l’honorable Cabral Libii signé du Directeur Général de la Crtv en personne. Dois-je le lui rappeler, l’honorable Cabral LIBII est membre du Bureau de l’Assemblée Nationale et de ce point de vue, il est hiérarchiquement au-dessus du Directeur Général de la Crtv sur le plan du protocole d’État. »

Selon lui «  la Crtv aurait pu faire l’objet d’un procès en bonne et dû forme pour usage non-autorisé de l’image de l’Honorable Cabral LIBII sur la bande d’annonce publiée par les bons soins de la Crtv sur les réseaux sociaux à titre de publicité. Ce qui a construit de manière frauduleuse une audience dans un contexte où à la même heure, la bataille est féroce dans l’espace médiatique audiovisuel Camerounais. On peut donc comprendre qu’il s’est agi d’une manœuvre préméditée de la Crtv visant à corrompre l’opinion dans la perspective de faire du buzz. Par ailleurs, cela a toutes les allures d’une publicité mensongère avec en prime l’usurpation de l’image de l’Honorable Cabral LIBII au grand dam de ce dernier et au détriment de millions de téléspectateurs d’ici et d’ailleurs »

Toutefois, au vu des excuses du média d’Etat, le leader du PCRN préfère jouer la carte de l’apaisement. Sur les réseaux sociaux, Cabral Libii écrit : « Chers camarades et sympathisants, après l’impair médiatique de dimanche, il y a eu un défoulement légitime de colère. Mais, à l’avenir, restons placides. La hauteur conquise nous interdit de sursauter à la moindre déconvenue et de nous agiter telle une meute, surtout pour…si peu…lorsqu’on a connu bien pire. Alors, page tournée. Retour au travail. »


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé