› Personnalités

Cameroun : L’image que laisse Philippe Menye me Mve, ancien Ministre de la défense décédé

C’est un haut commis de l’état qui a cassé sa pipe ce samedi 8 juillet 2017 à Paris. L’occasion pour notre rédaction de revenir sur le parcours de ce fonctionnaire qui aura connu gloire et déboires.

Né le 12 juillet 1937, Philippe Menye me Mve est un Administrateur civil principal qui a assumé plusieurs postes de responsabilité dans l’Administration. Après son brevet élémentaire, il est reçue au concours d’entrée à l’école normale des Instituteurs de Dschang. A sa sortie, il est affecté à l’école publique de Lomié qu’il va quitter après quelques années passés à la tête de l’établissement pour rejoindre l’Enam. Il en sort secrétaire d’administration et est nommé chef du service administratif et financier à la direction de l’aviation civile.

En 1968 Philippe Menye me Mve revient à l’Enam et il achève sa formation avec une thèse de 3e cycle l’Institut International d’Administration Publique (IIAP) de Paris. Bien formé et ambitieux, l’administration camerounaise lui ouvre largement ses portes. Il a été notamment Adjoint Préfectoral à Mfou, puis tour à tour préfet du Nkam, Préfet du Dja-et-Lobo, préfet du Haut Nkam, Préfet du Moungo (dès le 11 avril 1984), préfet du Mayo Tsanaga en septembre 1985, et enfin Préfet du Mfoundi en octobre 1989). Ce dernier poste est prestigieux, et le contexte de l’avènement du multipartisme dans lequel il est nommé ne manque de le mettre sous les feux des projecteurs.

Philippe Menye me Mve  se démarque dans sa capacités de contrer les assauts de l’opposition, et comme récompense, il est promu gouvernement de la région de l’ouest le 10 janvier 1992. Il quittera ces fonctions le 19 septembre 1996 pour rejoindre le poste de Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense. Fonction qu’il occupera jusqu’au 7 décembre 1997, au soir de la réélection de Biya comme chef de l’Etat.

Cependant malgré ce parcours fort élogieux, le ministre Philippe Menye me Mve ne finira pas ces jours comme il l’avait souhaité. En janvier 2016, le journaliste Jean Bruno Tagne le rencontre dans sa résidence de Ngousso, alors qu’il est de passage au Cameroun. L’homme est fortement affaibli et il livre sa frustation face à un régime qui semble lui avoir tourné le dos. « Comment peut-on empêcher un dignitaire de la république comme moi de rencontrer le chef de l’Etat ? Un homme que j’ai servi avec honneur et fidélité. Voilà donc la situation dans laquelle je suis. Je suis au Cameroun pour deux semaines et je vais me battre pour essayer par tous les moyens de le rencontrer le président ou son épouse.» confiait-il à cette époque. Mais s’il est difficile de savoir si Philippe Menye me Mve a pu atteindre son objectif, on sait néanmoins qu’il ne célébrera pas son 80e anniversaire qui devait se tenir ce 12 juillet 2017.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé