Opinions › Tribune

Cameroun: l’industrie du tabac redouble d’adresse pour la publicité sur les cigarettes

Par la Coalition camerounaise contre le tabac (C3T)

L’imagination déployée par les cigarettiers pour acquérir de nouveaux adeptes au Cameroun semble sans bornes, allant de la distribution gratuite de leurs produits jusqu’à l’utilisation des médias pour inciter à la consommation.

Actuellement, l’industrie du tabac mène une offensive pour augmenter ses profits et rendre davantage les populations camerounaises dépendantes du tabac. En effet, on remarque presque chaque semaine l’apparition de nouvelles marques de cigarettes. Cette action de l’Industrie est soutenue par un marketing agressif aux quatre coins du pays. Pourtant le pays dispose d’une loi interdisant la publicité en faveur des produits de tabac.

A Yaoundé par exemple, des « cigarettes girls » sont payées pour faire le tour des boîtes de nuit, des supérettes et des espaces publics, et inciter les jeunes à fumer des marques aux noms très enchanteurs. L’innovation ces derniers jours, c’est la dégustation gratuite des clopes. Dans les rues les affiches, kiosques, T-shirts sont posés à proximité des écoles, dans les bistrots.

Douala, capitale économique du Cameroun n’échappe pas à l’invasion de la publicité des produits de tabac. Ici, aucun support ou gadget de communication n’est de trop. Entre t-shirts, parasols, affiches, kiosques, véhicules tout est fait pour vendre le tabac au maximum de personnes et particulièrement les jeunes vacanciers.

Dans les régions anglophones du pays, l’industrie redouble d’adresse. En effet, conscient du fait que les populations sont mieux sensibilisées sur les méfaits du tabac, les cigarettiers pour attirer de nouveaux consommateurs font de la zone rurale leur principale cible. Dans la région du Nord-Ouest par exemple la publicité est plus visible dans les villages que dans les villes.

L’observation de l’action de l’industrie du tabac révèle que: les messages sont différents et contextualités en fonction de la zone ou ils sont diffusés. Selon les associations de lutte anti tabac au Cameroun, cette méthode à pour objectif d’attirer le maximum de personnes.

Cette situation participe à une augmentation du phénomène du tabagisme et de ses conséquences sur les plans sociaux, économiques et sanitaires. Raison pour laquelle la Société civile lance un appel au rejet des man uvres de l’industrie du tabac et l’adoption d’une loi anti tabac forte.


c3t1.blogspot.com)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut