› Eco et Business

Cameroun: l’Interprofession avicole demande des appuis pour la filière

L’Interprofession avicole demande au gouvernement de soutenir les éleveurs avec un cheptel de 2 millions de poussins de 1 jour, de médicaments ainsi que de 20.000 tonnes de maïs

L’interprofession avicole du Cameroun, qui contribue à hauteur de 10% du produit intérieur brut (PIB), vient d’appeler les pouvoirs publics à lui apporter des appuis divers au lendemain de l’épizootie de la grippe aviaire survenue en mai dernier dans le pays.

Lesdits appuis, selon son secrétaire permanent, Lucas Nga, ont trait à la fourniture d’un cheptel de 2 millions de poussins de 1 jour, de médicaments de l’ordre de 450 millions FCFA ainsi que de 20.000 tonnes de maïs.

Ces mesures d’urgence, a-t-il expliqué, sont essentielles pour soutenir la compétitivité et accélérer le relèvement de la filière, de manière à fournir aux consommateurs des produits en qualité et en quantité suffisante, et à des prix compris entre 2500 et 3000 FCFA l’unité dans la perspective des fêtes de fin d’année.

Pour le gouvernement, à travers le Comité de compétitivité et qui pour l’instant n’a annoncé aucun chiffre, il est question de se projeter dans l’avenir à travers l’arrimage de la profession aux standards internationaux en termes de mode de fonctionnement, de transport des produits avicoles, de structures d’abattage mais aussi d’exportation vers la sous-région et l’Union européenne, à la faveur de l’entrée en vigueur récente de l’Accord de partenariat économique (APE).


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé