› Société

Cameroun : l’ONU condamne l’attaque de Boko Haram à Nguetchewe

Antonio Guterres, secrétaire général de l'Onu. (c) Droits réservés

Le Secrétaire général de l’institution internationale demande  à toutes les parties de ce conflit de respecter les droits de l’Homme et le droit humanitaire.

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a condamné l’attaque de Boko Haram contre des civils à Nguetchewe (région de l’Extrême-nord du Cameroun), le 2 août 2020. Une attaque  qui a entraîné la mort de 19 personnes et blessée gravement 11 autres.

Dans une déclaration publiée sur son site le 3 août, l’Organisation des nations unies (ONU) condamne cet attentat qui a également vu l’enlèvement de nombreuses personnes, notamment des femmes, des enfants et des personnes déplacées  internes qui avaient échappé aux exactions de la secte terroriste au Nigeria.

L’ONU ajoute que les droits internationaux relatifs aux droits de l’Homme et aux droits humanitaires internationaux doivent être pleinement respectés. L’ONU plaide pour que les civils au Cameroun et au Tchad soient protégés.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé