Santé › Actualité

Cameroun : L’opération KO Palu est lancée

Plus de 8 millions de moustiquaires seront distribuées dans le pays, une opération renforcée par une campagne médiatique sur leur utilisation

La campagne nationale KO Palu a été lancée le 20 août dernier, en vue de relancer la lutte contre le paludisme. Pour le premier ministre Philemon Yang, qui a lancé cette campagne, elle représente l’une des plus fortes actions menées au Cameroun dans le domaine de la prévention de cette maladie. Quelques 31.000 animateurs ont été formés et seront munis de supports de communication pour leur déploiement. Le programme prévoit l’organisation de nombreuses causeries éducatives dans les villages et quartiers pour faire passer les messages essentiels de la campagne. La campagne est découpée en trois phases. Une phase préliminaire essentiellement axée sur le dénombrement des ménages et la sensibilisation. Une partie opérationnelle proprement dite avec la distribution des moustiquaires, et une phase de suivi – évaluation. Un peu plus de huit millions de moustiquaires devraient être ainsi remis aux familles. Cette mobilisation exprime la volonté commune d’éliminer le paludisme au Cameroun et en Afrique au sud du Sahara. Il est question, selon le premier ministre du Cameroun, de passer de 13% de couverture actuelle à au moins 80% à l’horizon 2015 ont fait savoir en synthèse les différents officiels qui ont pris la parole à l’occasion de cette cérémonie. Le modèle de moustiquaire alloué au Cameroun est celui dit extra large pour un grand lit. Les articles seront réparties de la manière suivante: une moustiquaire pour une famille d’1 à 3 personnes; deux pour un ménage de 4 à 5 membres; trois pour un foyer de 6 à 7 personnes, et ainsi de suite.

La distribution des moustiquaires, devrait s’accompagnera d’une grande campagne de sensibilisation des populations, à travers le programme Nightwatch (Dormez tranquille). Le Programme Nightwatch de la Campagne K.O.PALU est une vaste opération médiatique, avec des supports de communication tels que la chanson de l’hymne K.O.PALU, l’envoi de courts messages tous les soirs à 21 heures aux 4,7 millions d’abonnés du réseau MTN Cameroon, la diffusion de messages radio avec la voix d’artistes locaux et internationaux. On pourra y suivre un message du type : « Bonsoir c’est Richard Bona, il est 21 heures est-ce que vous et votre famille dormez sous votre moustiquaire ce soir. « Dormez Tranquille » ». La diffusion de ces messages qui passeront aussi dans les chaines de télévision seront en anglais et en français. Il est à relever, que l’hymne K.O.PALU a été enregistrée avec la participation d’artistes camerounais tels que Petit Pays, Richard Bona, Lady Ponce, le basketteur de la NBA Luc Mbah a Mouthe, Ottou Marcellin, Frédérique Ottou et Sidney (le gagnant de Africa Star). Cette offensive contre le paludisme n’est pas la première du genre. Selon des rapports téléchargeables sur le site internet du Fonds Mondial, le Cameroun entre 2002 et 2006 a bénéficié d’un appui de plus de 10 milliards pour lutter contre le paludisme. Mais en 2010 encore, cette maladie était en tête des listes de consultations dans les hôpitaux camerounais. Une nouvelle enquête de santé vient de s’achever sur le territoire camerounais. Des résultats sont attendus pour octobre, en ce moment là on aura une idée réelle de ce que représente en 2011 le paludisme au Cameroun.

La campagne nationale KO Palu a été lancée le 20 août dernier avec de nombreuses célébrités
Malaria No More)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé