Santé › Actualité

Cameroun : Luc Magloire Mbarga Atangana fait interdire l’eau de marque Sano au Gabon

Cameroun : Luc Magloire Mbarga Atangana fait interdire l’eau de marque Sano au Gabon
Eau Sano, de nouveau sur le marché

Le ministre du Commerce a saisi les autorités gabonaises pour les mettre en garde sur  la qualité jugée impropre de cette eau minérale suspendue localement pour une durée de six mois.

C’est le principal quotidien gabonais l’Union qui en fait l’annonce. Le ministre camerounais du Commerce,  Luc Magloire Mbarga Atangana a saisi début mars son homologue du Gabon  pour lui signifier la suspension des activités de la Société Sano SA. Précisant,  qu’elle a été sanctionnée pour non-respect des normes d’exploitation et de conditionnement des bouteilles et des bonbonnes destinées à la consommation du public.

Ainsi, , la Direction générale de la Concurrence et de la consommation (DGCC) et l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) viennent de retirer l’eau de marque Sano du marché à Bitam et à Oyem, dans la province du Woleu-Ntem, où elle était commercialisée.

Rappelons que c’est le 4 mars que le ministre en charge de l’Industrie (Minmidt), Gabriel Dodo Ndoké, a signé un arrêté portant suspension, sur une durée de six mois, les activités du producteur d’eau dite « minérale » Sano. A la base de cette suspension, des vidéos qui ont circulé sur la toile,  où l’on pouvait voir des agents de cette entreprise en train de manipuler, à mains nues, dans un espace insalubre et à même le sol, de l’eau pompée dans des bonbonnes. C’est d’ailleurs dans ce sens que Gabriel Dodo Ndoké a enjoint l’entreprise de changer sur l’étiquette, la dénomination « Eau minérale » en « Eau Sano ». Ce qui sous-entend que la marque Sano ne peut plus se prévaloir d’être dans la gamme des eaux minérales.

Le Minmidt avait déploré « le non-respect des normes d’exploitation et de conditionnement des bouteilles et des bonbonnes d’eau destinées à la consommation du public ». L’entreprise a eu un délai de six mois pour se conformer.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé