Société › Société

Cameroun: L’Union Européenne Soutient le Cameroun

Javier Puyol Ambassadeur de l’Union Européenne vient de séjourner à Foumban à l’Ouest du Pays

C’est en 2001 qu’a été lancé pour un coût total de 10 milliards de Francs CFA, le Programme d’appui aux capacités décentralisées de développement urbain (Pacddu) dans la commune de Foumban dirigée par le Maire Adamou Njoya, qui est en phase d’achèvement dans la région de l’Ouest Cameroun. Mais ce programme s’est aussi étalé dans cinq villes moyennes Camerounaises notamment Bamenda, Maroua, Bafoussam, N’Gaoundéré et bien évidemment Foumban. Les interventions dans le chef-lieu du département du Noun auront coûté près de 2 milliards de FCFA. Pour ce qui est de l’entretien, Javier Puyol a confié que ce sera aux populations de les entretenir. Elles doivent se l’approprier.

Il faut dire que c’est à une véritable randonnée à travers la ville de Foumban qu’ont été conviés les diplomates de l’Union Européenne, par le maire Adamou Ndam Njoya par ailleurs président national de l’UDC, une formation politique qui a longtemps contesté la mise sur pied d’Elecam. L’ambassadeur de l’Union Européenne Javier Puyol et ses homologues des Pays-Bas, de France, d’Allemagne et d’Espagne ont passé en revue la plupart des chantiers financés par le Programme d’appui aux capacités décentralisées de développement urbain dans la commune de Foumban. Ces chantiers concernent principalement des routes bitumées, des ouvrages de franchissement, des établissements scolaires, des points d’eau, des pépinières entre autres.

En ce qui concerne la route, qui s’étale sur 6,1 kilomètres, partant de la borne fontaine de Koueka au carrefour Ndambassié, les travaux devront concerner le revêtement bicouche et le pont, où il faudra déplacer une conduite d’eau et un rocher qui retardent encore les travaux à cet endroit. La fin des travaux de cet axe devra prendre intervenir dans un mois et demi. Il faut aussi y inclure la case Nkindi réfectionnée par des artisans, sur laquelle l’on retrouve des fresques et des sculptures ancestrales. C’est lui qui abrite désormais le grand tambour .Parmi les réalisations du Pacddu, à Foumban, figure en bonne place l’Hôtel de ville. C’est un joyau architectural niché en plein relief accidenté. La mairie d’Adamou Ndam Njoya a ainsi reçu un coup de neuf, avec le Pacddu, pour un coût de réhabilitation avoisinant 120 millions de FCFA.

Selon les responsables de la mairie, le bâtiment était pratiquement délabré. En effet, la toiture, les plafonds, les meubles, les salles d’eau, ont été refaits. Par ailleurs, la capacité du centre multimédia a été renforcée par une douzaine d’ordinateurs. On observe aussi les participations de la commune de Foumban à hauteur de 15% et le Pacddu à hauteur de 85%, un comme la quarantaine de projets réalisés dans cette localité. Les populations ont aussi participé de manière active au processus de réhabilitation de certaines infrastructures. C’est une façon citoyenne de participer à la gestion des affaires de la région et par extension du Pays. Le soutien de l’Union Européenne est aussi une preuve de l’attention particulière que cet organisme porte sur le Cameroun.

Image d’ilustration

souvenirsducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut