Société › Société

Cameroun: L’université de Douala célèbre ses trois nouveaux agrégés

Les lauréats au concours du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames) 2011 ont été présentés et adoubés au campus 2 de l’institution universitaire

Remise des attributs
La cérémonie s’est déroulée à l’amphi Georges Walter Ngando, sous la houlette de Bruno Bekolo Ebe, recteur de l’université de Douala, par ailleurs président de la société camerounaise des agrégés. L’agrégé en sciences économiques était entouré de ses trois vice-recteurs et du secrétaire général de l’université. Trois grands temps forts ont meublé cette cérémonie très courue. La lecture des résultats par le doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion appliquée (Fsega), la remise des attributs et l’allocution d’adoubement. Ces deux derniers points sont exécutés par Bruno Bekolo Ebe. La toge et l’épitoge sont le symbole de votre accession au magistère. En vous remettant ces attributs, l’université vous reconnait comme maitres et c’est comme tel que désormais, la communauté universitaire, et par delà elle, la société toute entière vous considérera, a souligné Bekolo Ebe, qui consacre l’essentiel de son allocution circonstancielle aux conseils. Soyez fiers et heureux de cette consécration solennelle. Mais, surtout, prenez conscience que c’est aussi une lourde charge et une responsabilité immense que vous portez désormais et que vous devez à tout instant assumer, lancera-t-il. Le recteur était assisté par trois de ses adeptes de l’intelligentsia. En l’occurrence le doyen de la Fsega, le directeur de l’Ecole normale supérieure de l’enseignement technique (Enset) et un enseignant de l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) crée agrégé en 2010.

3 admis sur 9
Vous devez d’abord être des serviteurs de la science. Or, vous ne serez de bons serviteurs de la science que si vous avez l’humilité de la conscience forte que votre ignorance est immense, a poursuivi le recteur de l’université de Douala. Georges Bertrand Tamokwe Piaptié, Alexis Ngantchou et Raphael Nkanleu. Voilà les trois nouveaux maitres de l’UDD. Le premier, âgé de 38 ans seulement, est spécialisé en sciences économiques. Les deux autres, qui ont respectivement 44 et 48 ans, ont plutôt adopté les sciences de gestion. Les trois enseignants de la Fsega ont été faits agrégés lors du 15e concours d’agrégation des sciences juridiques et politiques, des sciences économiques et de gestion, organisé à Abidjan du 10 au 22 novembre 2011 par le Cames. Ce sont eux qui ont sauvé l’honneur de l’université de Douala à cette 15e édition, particulièrement stérile pour la Faculté des sciences juridiques et politiques. Car, les trois agrégés de la Fsega sont les seuls admis sur les 9 candidats présentés par l’université de Douala. Ce qui augmente encore la dose de l’émotion. Notre université a toutes les raisons de se réjouir et de fêter cet événement, soutient le recteur de l’université de Douala, qui append que ce palmarès situe son institution au peloton de tête des universités africaines ayant présenté des candidats à ce concours.

Le recteur au milieu entouré de ses proches collaborateurs
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé