Opinions › Tribune

Cameroun, manifestation de la diaspora patriotique à la Haye

Par Janvier Kingue

Des Camerounais de la diaspora, soutenus par certains activistes africains, sous la coordination du Mouvement de Février 2008 et du CODE, sont descendus dans les rues de la Haye en Hollande le week-end dernier.

La diaspora progressiste camerounaise de Belgique a manifesté dimanche 16 octobre 2016, dans les rues de la Haye. Ils répondaient ainsi à un appel du Mouvement de Février 2008, du CODE et de plusieurs autres associations solidaires aux revendications des Camerounais.

Le but poursuivi est d’attirer l’attention de la communauté internationale sur la situation actuelle du Cameroun et la détermination de Paul Biya, à vouloir s’éterniser au pouvoir.

Du carrefour Oude Waalsdorperweg 10 où est situé le siège du CPI, des manifestants portant des pancartes hostiles au pouvoir de Yaoundé, ont défilé avec des messages forts. « Paul Biya criminel », « ta cellule est ici à la CPI » « Soutien aux dictatures = immigration forcée », etc.

Sous un soleil battant, les Hollandais qui n’étaient pas habitués à ce genre de manifestation ont investi le parcours pour observer et filmer la scène qui créé des bouchons rendant la circulation presque impossible.

La manifestation a pris une autre dimension devant le siège de la CPI (Cour pénale Internationale). Les manifestants y ont abandonné à l’entrée, aux yeux des caméras présents un pagne du RDPC à l’image de Paul Biya avant de se livrer aux déclarations. Leurs interventions ont tourné pour l’essentiel sur l’échec du régime Biya au Cameroun, les assassinats divers, le coup d’Etat constitutionnel de Paul Biya.

Ils ont souhaité que les députés désertent l’Assemblée nationale afin de ne pas cautionner l’absence de Paul Biya sur le territoire camerounais depuis plus d’un mois. La cérémonie devant la CPI s’est achevée par l’hymne national du Cameroun suivi de deux séries de prière.

Lors de la manifestation des membres du Mouvement de février 2008 et du CODE à la Haye de ce dimanche, un manifestant s’est illustré à travers son discours qui a ému la presse internationale présente.


Droits réservés)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé