Politique › Institutionnel

Cameroun: Marafa attendu devant la Cour suprême ce Mardi

Déjà condamné à 25 ans de prison, l’ex ministre veut faire casser un mandat de détention provisoire

Marafa Hamidou Yaya est attendu ce jour mardi 26 novembre face au premier président de la Cour suprême dans le cadre d’une requête aux fins de mainlevée du mandat de détention provisoire émis à son encontre le 16 avril 2012 par le juge d’instruction du tribunal de grande instance du Mfoundi. Cette requête a été introduite par ses avocats, Patrice Monthé et Abdoul Bagui. Condamné en septembre 2012 à 25 ans d’emprisonnement par le tribunal de grande instance du Mfoundi pour détournement en coaction de 24 milliards de FCFA, il semble décidé à aller au bout de ses ressources pour démontrer la justesse de sa cause.

L’ancien ministre d’Etat en charge de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minadt), Marafa Hamidou Yaya, sera donc ce jour face au premier président de la Cour suprême dans le cadre d’une requête aux fins de mainlevée du mandat de détention provisoire émis à son encontre le 16 avril 2012 par le juge d’instruction du tribunal de grande instance du Mfoundi. Dans cette nouvelle bataille judiciaire et selon ses défenseurs, l’ancien dignitaire du régime de Yaoundé réitère ses déclarations selon lesquelles il n’était pas encore secrétaire général de la présidence de la République en mai 1995, au moment où se prenait la décision d’acquisition d’un avion pour les déplacements du Chef de l’Etat (le Boeing Business Jet II). M. Marafa rappelle, entre autres, que l’implication de Cameroon Airlines dans ce dossier, en lieu et place de l’Etat, ne saurait être de son fait. Pointant un doigt accusateur sur l’alors ministre des Finances (Minfi), il affirme que c’est Michel Meva’a m’Eboutou qui a pris la décision, posé et soutenu l’acte d’achat de l’aéronef qu’il «revendique et assume».

Marafa Hamidou YAYA, ex Minatd

www.journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut