› Politique

Cameroun-Marches du 22 septembre : les forces armées mises en état d’alerte

Paul Biya, lors d'une revue des troupes militaire . Cameroun

Le ministre de la Défense vient de mettre tous les personnels militaires « en alerte » pendant quatre jours, pour parer à la manifestation projetée par le MRC.

Un vent de panique souffle sur le Cameroun, depuis que le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a lancé un appel à manifester le 22 septembre pour réclamer le départ de Paul Biya du pouvoir.

L’armée a joint le concert des opposants à cette initiative en se mettant en alerte. C’est un message-porté du ministre de la Défense (ce 18 septembre 2020) qui appelle toutes les composantes de l’armée – Terre, Air, Mer et Gendarmerie nationale – à « maintenir leurs personnels en alerte du lundi 21 au jeudi 24 septembre 2020 ».

Les chefs d’Etat-majors sont appelés à « prendre des mesures sécuritaires préparatoires aux troubles à l’ordre public » dans toutes les garnissons. Lesdites mesures concernent notamment la suspension à toutes permissions ou congés des militaires, sauf permission exceptionnelle en cas de force majeure.

Le régime de Yaoundé multiplie les mesures d’intimidation et les menaces envers ceux-qui vont prendre part à la marche projetée par le MRC de l’opposant Maurice Kamto, bête noire du régime.

Les principales villes du pays connaissent depuis plus plusieurs jours un impressionnant déploiement des forces de sécurité.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé