› Politique

Cameroun – Maroua : interdiction d’une marche organisée par un militant du MRC

Une rue de Maroua, dans la région de l'Extrême-Nord

Pour Julien Eymard Plong, sous-préfet de la commune de Maroua II, les organisateurs veulent porter atteinte à l’unité et à la paix sociale.

La marche interdite avait été organisée par le «le collectif citoyen contre les souffrances du peuple « , pour justement plaider contre ses souffrances. Celle-ci devait se tenir  dans l’arrondissement de Maroua 2, région de l’Extrême-Nord. Mais le sous-préfet en a décidé autrement selon nos confrères de Cameroun-info.net.

Le journal rapporte que Julien Eymard Plong, le sous-préfet  a estimé qu’il s’agit d’une « démarche visant à porter atteinte à l’unité et à la paix sociale».  Ainsi, le 20 novembre 2020, il a rejeté la demande de manifestation déposée dans ses services par  Jean Pierre Boutche,  porte-parole du «le collectif citoyen contre les souffrances du peuple»,  par ailleurs Secrétaire de la fédération communale du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) à Maroua.

L’autorité administrative affirme par ailleurs que le Collectif suscité souffre d’un défaut de légalisation.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé