› Politique

Cameroun – Maurice Kamto dévoile le protocole des manifestations du 22 septembre 2020

Maurice Kamto, leader du parti politique MRC

Malgré l’interdiction du ministre de l’Administration territoriale, et la menace d’interpeller les manifestants, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun maintient son initiative. Dans une déclaration qui vient d’être publiée, le Pr Maurice Kamto apporte des précisions sur le sens de ces manifestations projetées et les règles à observer durant celles-ci.

Ci-dessous la déclaration du leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun

LE CODE DU MARCHEUR PACIFIQUE, PATRIOTE ET RÉPUBLICAIN

CE QU’IL FAUT SAVOIR

1- La Constitution camerounaise en vigueur dispose la libéré de communication la liberté d’expression, la liberté de presse, a liberté de réunion, la liberté d’association, la liberté syndicale et le droit de grève sont garantis dans les conditions fixées par la loi. La Constitution exclut donc clairement l’interdiction pure et simple de l’exercice d’une de ces libertés. Elle ne prévoit que l’aménagement des conditions de leur exercice. Une loi et a fortiori un acte administratif qui prévoiraient l’interdiction pure et simple de l’exercice d’une de ces libertés seraient sans aucun doute contraire à la constitution. Au demeurant, la disposition ultime du préambule de la Constitution qui vient après l’énonciation des droits et libertés garantis par notre loi Fondamentale dispose : «  L’Etat garantit à tous les citoyens de l’un et de l’autre sexe, les droits et libertés énumérés au préambule de la Constitution ;

2- Les marches appelant au départ de M. Paul BIYA ne sont pas des actes d’insurrection, de rébellion, de révolution ou d’hostilité contre la patrie, encore moins des actes terroristes, mais l’expression pacifique de l’exaspération face a un pouvoir qui n’ entend ni les supplications, ni les pleurs des populations qui souffrent atrocement dans un pays qui se fissure ;

3-Les Marcheurs Pacifiques sont des citoyens patriotes, républicains qui rejettent toute violence avant, perdant et après leurs marches ;

4- L’appel au départ du pouvoir de M. Paul BIYA est constitutionnelle et légitime au regard de sa démission devant toutes ses responsabilités de Président de la République ;

S- Sous l’Apartheid en Afrique du sud, dans l’Amérique ségrégationniste et de nombreuses dictatures en Amérique Latine, en Afrique et ailleurs dans le monde, les interdictions administratives n’ont jamais empêché au peuple de lutter pacifiquement pour sa liberté.

Il- COMMENT MARCHER PACIFIQUEMENT

1- Porter un masque de protection contre le Covid-19 (cache-nez):

2- Se munir d’un foulard ou d’une écharpe et d’un flacon de vinaigre ou de jus de citron. En cas de gaz lacrymogène, imbiber le foulard ou l’écharpe de vinaigre ou de jus de citron, se couvrir le nez et respirer normalement ;

5- Etre discipliné. Ne porter aucune arme de quelque nature que ce soit, ni aucun objet tranchant ou pointu. N’attaquer personne. Ne pas répondre aux provocations des miliciens infiltrés du régime; les repérer et le référer au coordonnateur de votre groupe. Charge à lui de les remettre aux forces de maintien de l’ordre. Ne détruire aucun bien, ni publie ni privé. Ne pas s’attaquer aux forces de maintien de l’ordre.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé