› Politique

Cameroun : Maurice Kamto est serein, selon son avocat

Maurice Kamto (c) Droits réservés

Le président du collectif des avocats de Maurice Kamto, Me Hippolyte Meli, parle des conditions de séquestration du leader du MRC, de ce qu’il en pense, et des accusations contre lui.

Dans une interview du journaliste Mohamadou Houmfa reprise par le journal la Voix de l’Amérique le 29 septembre 2020, le président du collectif des avocats de Maurice Kamto décrit l’ambiance autour de la résidence du leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun. L’homme politique est séquestré à son domicile depuis le 20 septembre 2020, lorsqu’il projetait d’organiser une marche pour demander le départ au pouvoir du président de la République Paul Biya.

Me Hippolyte Meli, le président du collectif des avocats pour sa défense raconte qu’à sa première descente chez Maurice Kamto, environ 150 gendarmes étaient postés autour de son domicile. « J’ai été empêché de converser avec mon client. A 14h lorsque je suis revenu, le dispositif était allégé. Nous avons trouvé un homme serein, malgré ce qu’il vit.  Il nous a dit que,  ce qu’on lui reproche, d’être porteur d’un projet de déstabilisation des institutions de la République, n’apparait pas dans le communiqué gouvernemental du 25 septembre », rapporte l’avocat.

Maurice Kamto, selon son avocat, estime qu’il est injustement assigné à résidence alors qu’il a déjà prouvé son attachement à la paix au Cameroun. «   Il nous a donné quelques repères, tout ce qu’il a déjà fait pour qu’il y ait la paix dans son pays, d’ailleurs il ne comprenait pas pourquoi certains de ses collaborateurs d’hier qui connaissent quel est son profil, quelle est sa démarche, comment il a toujours fonctionné, peuvent penser qu’il peut incarner un tel projet (d’insurrection. Ndlr). Qu’est-ce qu’on pense, que le professeur Kamto choisirait ou accepterait qu’une marche accompagnée des benskineur (mototaxi. Ndlr) aille l’installer à Etoudi ? Non, ce n’est pas ça ! Ce n’est pas schéma qu’il dessine dans sa tête ».

Me Hippolyte Meli indique que,  pour Maurice Kamto : « il faille que les acteurs politiques s’asseyent pour qu’il y ait la paix dans notre pays. Et qu’il avance comme d’autres pays  vers le développement qu’il mérite ».

Pour le gouvernement,  la séquestration de Maurice Kamto se justifie par l’ouverture d’un examen judiciaire suite à la manifestation non autorisée qu’il a organisée le 22 septembre dernier.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé