Sport › Football

Cameroun: Maxime Nana élu président de l’Acaj

Il a été choisi par ses pairs ce vendredi 27 septembre lors de l’Assemblée générale constitutive et élective organisée à Yaoundé

L’association camerounaise des agents de joueurs (Acaj) tient son premier président. Il s’agit de Maxime Nana. Il a été élu d’une assemblée générale constitutive et élective tenue à l’hôtel Djeuga de Yaoundé, ce vendredi 27 septembre.

Edgard Charly Nuentsa Fohom est le premier vice-président, alors que Robert Wandji Nkuimi a été placé au poste de chargé des relations internationales. Christian Mbongo, lui assurera le secrétariat général et Joseph Youanchi gardera la trésorerie.

Cette assemblée a permis à ces hommes de labourer un terrain abandonné depuis longtemps. Et les autres postes du bureau «doivent encore être fournis et les consultations sont en cours», a laissé entendre Christian Mbongo.

L’Acaj se donne des missions afin de s’implanter de façon parraine au Cameroun. « Nous avons pour but de permettre à nos jeunes joueurs qui ont du talent de pouvoir s’exprimer de manière positive et constructive. Nous devons éduquer nos jeunes talents camerounais afin qu’ils puissent être prêts à affronter les âpres du football au niveau international et à porter haut les couleurs du Cameroun, » a déclaré Maxime Nana.

Plus précisément, «nous comptons faire évoluer la manière de gérer le football, attirer l’attention des autorités en charge du football sur le manque de professionnalisme et leur donner des pistes de solution pour bâtir un football professionnel au Cameroun en prenant pour exemple sur ce qui se fait ailleurs. En gros, nous sommes là pour essayer de proposer des solutions d’avenir pour notre football», ajoute le secrétaire général.

Les activités de l’Acaj ont été organisées en présence du Directeur technique national, Jean Manga Onguéné, du président du conseil d’administration de l’Union Sportive de Douala, Franck Happi et autres sans oublier l’ambassadeur itinérant Algert Roger Milla. Ce dernier a salué l’initiative avant de demander aux membres de ladite association de « régulariser le secteur du transfert des joueurs au Cameroun.» Cette régularisation est d’ailleurs le point de départ du vaste chantier de L’acaj.

« Nous allons d’abord commencer par réguler notre corps de métier qui est un corps de métier assez difficile avec beaucoup de problèmes. Avant de commencer à regarder de l’extérieur, nous allons d’abord régler nos problèmes internes afin qu’il n’y ait plus des agents fictifs, » a dit le président.

L’association s’installe au moment où le football camerounais est sous la perfusion d’un Comité de normalisation, mis sur pied par la Fédération internationale de football association (Fifa), avec pour mission essentielle de toiletter les textes régissant le fonctionnement de la Fédération camerounaise, pour une gestion efficace du football national. L’Acaj veut alors «proposer aux Camerounais une nouvelle vision du football, il fallait qu’on s’arrime à cette nouvelle donne pour être une force de proposition», selon son secrétaire général.
Il est à noter que L’Acaj qui regroupe seulement les agents de joueurs licenciés par la Fécafoot (16 seulement au Cameroun) est né le 13 septembre dernier.

Maxime Nana, président de l’Acaj

journalducameroun / Sylvestre Kamga)/n

À LA UNE
Retour en haut