Politique › Institutionnel

Cameroun: Me Akere Muna claque la porte au dialogue national

Akere Muna est candidat à la présidentielle 2018. (c) Droits réservés

Les débats en plénière et les travaux en commissions vont se poursuivre sans l’ancien bâtonnier qui après la journée d’hier a décidé de ne plus prendre part au dialogue national qui s’achève le 04 octobre prochain.

La suite du Grand dialogue national convoqué par le président de la République se fera sans lui. Me Akéré Muna a décidé de ne pas poursuivre sa participation aux assises du palais des Congrès de Yaoundé. «Akere Muna a suspendu sa participation au grand dialogue national pour les raisons qui lui sont propres», a indiqué le journaliste, Emmanuel Atangana à la Crtv radio en direct au Palais des Congrès de Yaoundé ce 1er octobre 2019. Si l’avocat international ne s’est pas étendu sur les raisons de sa décision, des indiscrétions font état de ce qu’il ne serait pas satisfait de la conduite de cet évènement tant attendu.

Pour lui, les travaux en commission tout comme les plénière s’apparenteraient à une mascarade. Ses tweets pendant les plénières en disent long. Tout d’abord, hier, soir, il a été l’un des premiers à poster sur la toile la missive du sultan Ibrahim Mbombo Njoya lors des plénières. Ce dernier d’entrée de jeu à demander une révision de la Constitution, la limitation du mandat présidentiel à 5 ans renouvelable deux fois et des élections à double tour. Selon le tweet de l’ancien bâtonnier, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute aurait alors demandé de rester dans le cadre des sujets définis.

Une heure, plus tard, il exprime à nouveau son inquiétude quant à la conduite de ces assises «Les discussions du Dialogue national ont repris en plénière. Je suis un peu inquiet que tous les membres du bureau aient été cooptés sans aucune contribution des participants qui ont été appelés à applaudir. Les orateurs sont sur une liste préparée. Avec la promesse de faire parler les autres. Nous attendons», a-t-il écrit hier, 30 septembre à 18h sur son compte Twitter.

Des appréhensions qui auraient finalement eu raison de sa volonté à poursuivre sa participation au Dialogue national qui s’achève le 04 octobre prochain.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé