› Santé

Cameroun : Médecins sans frontières de nouveau accusé de soutenir les séparatistes dans le Nord-Ouest

Une équipe de Médecins sans frontière sur le terrain de l'humanitaire

Le gouverneur inflige un carton rouge à Médecins sans frontières. Adolphe Lele l’Afrique a suspendu les activités de cette organisation humanitaire. Le Patron administratif de la région reproche à Médecins sans Frontières d’apporter des soins aux séparatistes.

Le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolphe Lele l’Afrique  n’est pas content des activités menées par Médecins sans frontière. Elle est suspendue de ses activités dans son unité de commandement.  En effet, l’organisation humanitaire n’apportera plus sa collaboration aux formations hospitalières de la région du Nord-Ouest. Le délégué régional de la santé de cette région est chargé de l’implémentation de cette mesure.

Les raisons de cette décision ne sont pas connues de manière officielle, mais  elle vient rappeler la brouille entre le gouvernement camerounais et Médecins sans Frontières. Plusieurs fois dans le collimateur des autorités camerounaises, le représentant de MSF au Cameroun avait déjà été reçu en octobre dernier au ministère des Relations extérieures par Lejeune Mbella Mbella, ensuite par le ministre en charge de  l’Administration territoriale  Paul Atanga Nji.

Dans les faits, le gouvernement camerounais reprocherait à Médecins sans Frontières d’apporter des soins aux séparatistes dans les zones de conflit au Nord-Ouest et  au Sud-Ouest.

A noter que cette  organisation humanitaire a pour principale devoir d’apporter des soins médicaux à des populations  dans des contextes de guerre, de famine, d’épidémies, de catastrophes naturelles ou de déplacement de populations, sans aucune discrimination.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé