Société › Société

Mgr Abraham Boualo Kome, nouveau président de la Conférence épiscopale

Mgr Abraham Kome, nouveau président de la Conférence épiscopale (c) Droits réservés

L’évêque de Bafang et administrateur apostolique de Bafia remplace Mgr Samuel Kleda, archevêque métropolitain de Douala.

Le nom était très attendu. Le nouveau président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (Cenc)-pour trois ans-a été dévoilé ce 03 mai. Il s’agit de Mgr Abraham Boualo Kome, évêque de Bafang et administrateur apostolique de Bafia. Une élection qui intervient à l’issue de la 44ème assemblée plénière annuelle des archevêques et évêques. Mgr Andrew Nkea Fuanya, évêque de Manfe remplace également Mgr George Nkuo, évêque de Kumbo, au poste de vice-président de la Cenc.

A lire aussi : Mgr Abraham Kome prend la tête du diocèse de Bafia

Le choix porté sur Mgr Abraham Boualo Kome, ar ailleurs administrateur apostolique du diocèse de Bafia, à la tête de la Conférence épiscopale peut susciter de tristes souvenirs. Il administre l’épiscopat de Bafia depuis la mort tragique, le 31 mai 2017, de Mgr Jean-Marie Benoît Bala. Décès qui a d’ailleurs suscité le courroux des prélats. Sentiment porté au-devant de la scène principalement par Mgr Samuel Kleda qui n’a eu de cesse de décrier «l’assassinat» de son homologue. Et ce malgré les affirmations contraires du gouvernement.

Déjà connu pour ses propos acerbes à l’encontre du pouvoir en place, Mrg Kleda va en remettre une couche. C’est ainsi que dans une déclaration du 13 juin 2017 et signée de lui en sa qualité de président de la Cenc, il argue «compte-tenu des premiers constats, nous, évêques du Cameroun, affirmons que Mgr Jean Marie Benoît Bala ne s’est pas suicidé; il a été brutalement assassiné. Voilà un meurtre de plus, et un de trop».

A lire aussi: Obsèques de Mgr Bala: Tristesse et consternation lors e la mise en bière

L’homme d’église a également marqué le public par ses communiqués dénonçant les crimes rituels, l’homosexualité ou encore le laxisme du gouvernement et de la justice camerounaise. L’originaire de Golonpwi dans le Mayo Danay (Extrême-Nord) a passé deux mandats à la tête de la Cenc (2013-2019).

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé