› Economie

Cameroun : militaires et magistrats se forment pour lutter contre le blanchiment de capitaux

Les autorités judiciaires, militaires et civiles des régions du Centre, de l’Est et du Sud, s’outillent depuis hier sur les techniques de lutte contre ce fléau.

La formation des corporations suscitées ouverte hier 16 mars à Yaoundé vise la sensibilisation sur la conduite  des enquêtes en rapport avec le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Selon le ministre des finances, cette session de formation est la première d’une série de quatre à organiser pour les magistrats, civils et militaires ; mais aussi, les officiers de la police judiciaire et de la gendarmerie nationale.

« Je sais que la matière peut paraitre difficile, du fait de l’ingéniosité des criminels qui complexifient les opérations. Mais face à l’ingéniosité des délinquants, nous devons opposer un professionnalisme qui passe par des formations adéquates », a indiqué Louis Paul Motaze.

Il est question à l’issue de cette formation de trouver des solutions afin de punir comme il se doit les délinquants qui mettent à mal l’économie du pays et menace sa sécurité.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé