› Eco et Business

Cameroun: Mobilisation autour de la centrale thermique de Kribi

La Kribi power developpment company, l’Etat et les bailleurs de fonds ont trouvé un accord de financement.

170 milliards mobilisés
La centrale thermique à gaz de Kribi sera construite à Mpolongwe, une localité située à 9 kilomètres de Kribi (littoral sud du Cameroun). Sa capacité de production, sera assurée par 13 groupes électrogènes et est estimée à 216 Mégawatt. Selon les accords obtenus entre les différentes parties, la société nationale des hydrocarbures (SNH), fournira le gaz naturel qui servira au fonctionnement de la centrale. Un poste de transformation de l’énergie produite par la centrale en puissance facilement transportable, sera construit sur le site. Le financement du projet est assuré par plusieurs institutions financières internationales. Le coût total du projet est évalué à 170 milliards de FCFA. Il sera supporté par l’Etat à hauteur de 20 milliards, et les bâilleurs de fonds apporteront les 150 milliards restants.  » Ce projet suit un autre construit à Yassa sur la Dibamba, qui produit 85 Mégawatt d’électricité. Il est prévu que la centrale fonctionne au diesel en cas d’indisponibilité du gaz naturel. Sa production selon ses promoteurs permettra au réseau interconnecté du Sud, de bénéficier du courant produit sur le site de Mpolongwe, grâce à un raccordement.

Les autorités parlent d’un projet porteur
Les autorités rassurent sur l’opportunité d’un tel projet.  » Cette centrale est une usine de production d’énergie clé en main dont le fournisseur n’attend plus que le feu vert pour commencer les travaux. Mais il y a des conditions qui doivent être remplies pour que le décaissement des fonds commence « , indique Essimi Menye, ministre des Finances, qui rajoute que les travaux pourrait être achevés d’ici octobre 2011. Les autorités affirment aussi que cette centrale sera essentielle pour assurer un accroissement de l’offre en Energie auprès des ménages camerounais.  » La demande actuelle en énergie est fortement pressante. Si l’on ne fait pas attention d’ici à l’horizon 2012, nous risquons de ne retrouver avec beaucoup de difficultés « , explique le ministre de l’énergie, Michael Tomdio.

Scepticisme des experts
Les experts restent sceptiques sur l’opportunité d’un tel projet. Nombre d’entre eux s’accordent sur le point que la croissance constante de l’activité et des populations au Cameroun expose le pays à une imminente crise énergétique. Mais d’après leurs calculs, l’urgence n’était pas d’investir sur une centrale thermique, mais plutôt d’améliorer les capacités des centrales hydroélectriques existantes ou d’exploiter au mieux le potentiel hydroélectrique qui selon certaines études est le deuxième en Afrique, après celui de la république démocratique du Congo. Selon les accords, il reviendra à la SNH de fournir le Gaz nécessaire au fonctionnement de la centrale. Or la SNH a déjà du mal à assurer l’approvisionnement du gaz ménager. Cette année encore comme à l’approche des fêtes, le gaz se faire rare sur les marchés.


adgoog.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut