Personnalités › Jeunes talents

Cameroun: Mohamed Nana, la voix suave de la fréquence du plateau

C’est l’un des meilleurs animateurs de la région Septentrionale du pays

Appelez-moi Sa Majesté et je m’enthousiasmerai, la rengaine est connue de tous les auditeurs de « la voix du plateau », à la CRTV Adamaoua émettant en modulation de fréquence sur la 102.5 FM. Né en 1986 à Ngaoundéré d’un père peul et d’une mère Tikar, Sa Majesté Mohamed Nana a commencé ses études à l’école maternelle bilingue de Ngaoundéré avant d’aller à l’école primaire catholique bilingue de la même ville où il ressort nanti de son CEPE en 1996. Il entre ensuite au CES de Ngaoundéré Mardock où il obtient le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) en 2002, le Certificat de Probation en 2005 et le Baccalauréat A4 série Allemand un an plus tard. En 2006, il s’inscrit à la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines (FALSH) de l’université de Ngaoundéré où il est encore étudiant en deuxième année, filière Lettres d’Expression Française (LEF).

Aujourd’hui, Sa Majesté Mohamed Nana passe pour être auprès des auditeurs de la « Fréquence du plateau » l’animateur de charme à même de tutoyer les plus grandes vedettes mondiales. C’est un peu le « Claudy Siar » de la région septentrionale : son timbre vocal chromé, sa voix langoureuse et doucereuse, son éloquence et son élocution, bref, le bon Dieu lui donné tout ce qu’il y a de meilleur pour être un animateur radio de sa trame.

Tout commence pour lui en 2005 alors qu’il est encore élève en classe de première A4 allemand. Je reconnais que c’est l’une de mes meilleures amies, Denise Flore ALENE qui se frottait déjà à la Radio qui m’a tendu cette perche et je n’ai pas hésité de la saisir. A force de forger, son génie va véritablement éclore dans les équipes jeunes notamment les émissions  »Jeunesse du plateau » et  »cargo des vacanciers ». A la fin de cette période estivale, tous les journalistes sous la coupole du chef de station d’antan Monsieur Sira Léon sont unanimes : le jeune Mohamed Nana est un génie, il faut le récupérer. Et c’est comme cela qu’il commence à arpenter les couloirs de la maison de la radio où il officie aujourd’hui depuis quatre ans.

Mais comme il l’avoue lui-même, le parcours n’a pas toujours été facile. Entre autres, il évoque les frustrations, les coups bas, les peaux de banane, les médisances et les invectives. Mais face à tout cela, il a toujours su garder son sang froid. Car dit-il, mes parents m’ont inculqué dès mon jeune âge les vertus d’ardeur au travail, d’endurance, de prohibition absolue du langage grossier et vulgaire, de respect et d’obéissance aux aînés. A cela, il faut ajouter sa croyance tous azimuts en Allah grâce à qui les prises de bec avec ses collaborateurs ont toujours été évitées. Dans cette atmosphère plutôt très tendue, il affirme fort heureusement qu’il y a quelqu’un avec qui je m’entends très bien dans la maison et qui est à la fois comme mon parrain et mon père spirituel. Il s’agit de Luc Bienvenue ONANA (LBO) pour ne pas le nommer.
En dehors de la radio, le football et la lecture sont ses passe-temps préférés. Son plat le plus prisé reste et demeure le couscous au Gombo, un plat bien de chez lui, qu’il affectionne particulièrement. Et c’est peut-être là aussi que se cache le secret de son timbre vocal tout à fait original.

Mohamed Nana
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut