Société › Société

Cameroun-mouvement d’humeur: les «mototaximen» barricadent des routes à Yaoundé

Yaoundé, des mototaximen protestent (c) Droits réservés

Les conducteurs de moto taxi manifestent en signe de protestation contre l’interdiction de leur présence au centre-ville.

Sous une pluie battante qui arrose la ville de Yaoundé depuis ce matin du 12 novembre 2019, des agents de police et de gendarmerie sont déployés dans plusieurs artères de la capitale politique du Cameroun. Un déploiement peu habituel qui vise à contenir le mouvement d’humeur des mototaximen débuté annoncé ce jour.

Ils réclament la levée de l’interdiction de circulation des mototaximen dans le centre-ville de Yaoundé.

Dans cette mouvance, les «benskinneurs» ont barricadé plusieurs routes notamment. Ainsi, des planches, tabourets ou autre matériel de fortune sont utilisés par les protestataires pour couper la circulation dans des quartiers comme Eleveur, Ekounou, Damas, Obili, Biyem-Assi ou encore Tsinga. Les usagers qui empruntent généralement les mototaxi sont obligés de se rabattre vers d’autres moyens de transport dont les taxis. Les forces de sécurité sont mobilisées pour éviter tout débordement.

A l’annonce de ce mouvement d’humeur, l’ambassade de France au Cameroun a rendu public un communiqué pour inviter les ressortissants français à prendre des dispositions pour limiter leurs déplacements ce jour.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé