Sport › Football

Cameroun – Mozambique : le jeu et les notes des Camerounais

Dans le cadre de la troisième journée des éliminatoires de la «CAN Cameroun 2022 », les Lions indomptables ont dominé les Mambas 4-1, au terme d’un match bien maîtrisé. Les buteurs camerounais sont Vincent Aboubakar, auteur d’un doublé, Zambo Anguissa et Clinton Njie. Les Lions Indomptables sont désormais invaincus depuis 10 matches

 

André Onana, 5,5/10 : le gardien de but de l’Ajax d’Amsterdam n’est pas fautif sur le but encaissé par les Camerounais. En changeant trois joueurs à la fois à la 63ème minute, le coach des Lions a déstabilisé son équipe. Globalement, le portier camerounais n’a pas eu grand-chose à faire dans ce match. Cependant, il a dévié en corner un tir vicieux dans le temps additionnel.

Ambroise Oyongo Bitolo, 6/10 : le latéral gauche de Montpellier à beaucoup couru durant ce match. On l’a beaucoup vu multiplier les montées sur son aile gauche pour délivrer de nombreux centres, souvent intéressants, parfois moins précis. C’est sur un de ses centres que le Cameroun s’est créé sa première occasion à la 15e minute. Mais le coup de tête de Vincent Aboubakar est passé largement au-dessus de la barre. Sur le plan défensif, il s’est montré infranchissable sur son flanc.

Harold Moukoudi, 6/10 : le défenseur central de Saint-Etienne s’est montré très sérieux durant toute la rencontre, excepté sur l’occasion qui a conduit au but mozambicain. Sur un ballon plombé dans le dos de la défense, la charnière centrale s’est mal alignée, permettant ainsi à l’avant-centre mozambicain de réduire le score. Il a mis beaucoup d’impact physique dans son jeu et a très bien relancé ses ballons.

Jean Charles Castelletto, 6,5/10 : titulaire pour la première fois en charnière centrale des Lions indomptables, le défenseur central de Nantes a fait un bon match. Sa complémentarité avec Harold Moukoudi a bien fonctionné, sauf sur le but mozambicain. Il s’est appliqué pour bien relancer ses ballons, même s’il a peu trouvé de la verticalité dans son jeu.

Olivier Mbaizo, 5/10 : L’ancien joueur de l’Union sportive de Douala a fêté sa première sélection avec l’équipe fanion du Cameroun. Le latéral droit de Philadelphia Union a, sans être flamboyant, fait un match correct. Mais a souffert de la comparaison avec son pendant Oyongo Bitolo, beaucoup plus actif et entreprenant que lui côté opposé. Il a écopé le seul carton jaune camerounais du match.

Arnaud Djoum, 6/10 : De beaux efforts dans le pressing, récompensés par de nombreux ballons récupérés. Positionné en sentinelle, il a grâce à son activité bien protégé la défense camerounaise. Le milieu de terrain d’Al–Raed en Arabie saoudite a très proprement orienté ses ballons. Il est néanmoins sorti à la 63e minute, remplacé par Pierre Kunde Malong qui s’est montré moins remuant.

Zambo Anguissa, 7,5/10 : le milieu relayeur de Fulham a été très en vue, durant toute la rencontre, avec beaucoup de mobilité et de ballons touchés. Une activité récompensée par un joli but de la tête consécutif à un corner tiré par Moumi Ngamaleu. Puis il s’est mué en passeur sur le but inscrit par Clinton Njié. Qu’importe si le capitaine après la sortie de Vincent Aboubakar s’est montré imprécis en début de partie, il est à créditer d’un bon match.

Moumi Ngamaleu, 4/10 : S’il est sorti à la 77minute, l’ailier de Yong Boys de Berne, positionné sur le couloir droit des Lions, n’a jamais su donner le tempo à son équipe, notamment quand il a vendangé un ballon à la 26e minute. Brouillon à l’approche de la surface de réparation,  il a vu ses tirs être contrés. Il s’est rattrapé sur les ballons arrêtés par ses jolis centres. Tabekou qui l’a remplacé a eu peu de temps pour s’exprimer.

Christian Bassogog, 3,5/10 : le meilleur joueur de la CAN 2017 n’est plus que l’ombre de lui. En manque de confiance et pas au point sur le plan athlétique, il a essayé quelques accélérations sans jamais tromper les défenseurs mozambicains. Il n’a rien créé ou si peu. C’est très logiquement qu’il est  sorti à la 63e minute, remplacé  par Clinton Njié. L’attaquant du Dynamo Moscou après avoir gâché une première occasion a fait bouger les filets adverses sur une belle frappe imparable.

Karl Toko Ekambi, 3,5/10 : Il a beaucoup couru, mais très souvent en pure perte. Pas trouvé, pas servi, jamais dans le bon tempo, au sol comme dans les airs. L’attaquant lyonnais  a traversé la rencontre comme une ombre. Sur une de ses rares tentatives, il voit sa frappe de la 59e minute être repoussée par le portier mozambicain. Il est sorti à la 70e, remplacé par Oum Gwet. Très discret lui aussi, hormis quand il est allé buter sur le gardien en fin de partie.

Vincent Aboubakar, 8/10 : face à une équipe de Mambas regroupée derrière, l’attaquant de Beşiktaş a su mettre son équipe sur orbite. D’abord à la 38e minute quand sur une reprise mal ajustée par Oyongo, il a trompé le gardien adverse de la tête. Puis dès le début du deuxième acte quand sur une frappe aussi soudaine que puissante, il inscrit le deuxième but camerounais à l’entrée de la surface. Moins présent par la suite, à cause d’une blessure, le capitaine des Lions de ce jour est sorti à la 63e minute, remplacé par Stéphane Bahoken, qui n’a pas su se mettre sur orbite.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé