Culture › Musique

Cameroun: Mozart au Centre culturel français de Douala

A l’occasion de sa tournée africaine, le quintet «Mozart.point final» se produit ce jeudi à Douala

Du Mozart et rien que du Mozart
Ne vous attendez donc pas à autre chose. Voyage dans le temps, l’espace, la nature, bref tout le bien que diffuse Mozart. Toute une histoire, en musique, dans un décor féérique et changeant, une atmosphère conviviale, propice à la recherche, à l’ouverture, au dépassement de soi. Mozart et rien d’autre, ce, pendant une heure et quinze minutes. Les nostalgiques s’y retrouveront, les jeunes aussi. Contrairement à ce que les gens peuvent penser, elle est loin d’être une musique élitiste, d’une autre classe. Non les gens ont tort de penser cela. Parlant ainsi, Anna Staicu, la soprano et seule femme du quintet fait référence à la musique classique, celle que faisait Mozart. Et c’est aussi cela le but de la formation. Réunir tous les publics autour de cette musique, la rendre accessible tout en gardant la qualité, renchérit Yann Toussaint, le baryton. Qualité tant au niveau de la voix qu’au niveau des costumes et de la musique. Avec Claude Ville-Vieille au hautbois, Lucien Aubert à la clarinette, et Alexandre Ouzounoff au basson, le compte est fait. Ce sont ces trois derniers qui sont à l’origine de ce projet. Ensemble, ils forment OZI, un trio musical qui existe depuis environ trente ans. Et puis on a voulu changé un peu, c’est la raison pour laquelle nous avons fait appel à deux chanteurs, explique Alexandre.

Simplicité pour créer
L’échange se déroule sur la pleine scène de spectacle du Centre culturel français Blaise Cendras de Douala. En toute convivialité. Les cinq membres, en provenance du Bénin, font la reconnaissance des lieux. Les uns règlent les lumières, puisqu’elles seront très vivantes et très changeantes lors du concert, et les autres attendent le journaliste. Mais l’interview, on la fait tous ensemble, laissez d’abord les lumières, crie Claude de son côté. En fait, une ambiance bonne enfant. Le meilleur état d’esprit pour travailler, et pour produire un spectacle de qualité. Mozart… point final est un concert théâtralisé, une excursion dans les grandes scènes et les grands airs des opéras les plus connus de Wolfgang Amadeus Mozart. De Don Giovanni à la flûte enchantée en passant par Les noces de Figaro, c’est le meilleur de Mozart qui sera servi au public de Douala. Un public inconnu pour nous, un peu comme tous les autres que nous avons côtoyés ailleurs. La formation est récemment passée par la Mauritanie, la Côte d’ivoire, le Sénégal, le Burkina Faso, le Cap-Vert et le Bénin. Et le bilan ? Très satisfaisant selon les membres du groupe.A chaque fois il y a eu de nombreuses réactions, le public en redemande, nous sommes très satisfait.

Après Douala, la formation prestera à Yaoundé le dimanche 7 novembre et mettra le cap sur Ndjamena au Tchad le 10 novembre pour la dernière étape de sa tournée africaine. Toujours sur un air de Mozart et rien que du Mozart.

Quintet en spectacle ce 04 novembre à Douala et le 07 à Yaoundé
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut