Sport › Football

Cameroun : Mtn Elite One, 19ème journée, Canon tonne fort face à Renaissance

Au terme des matchs, le Kpa-Kum a dominé Renaissance (3-1), pendant que le Tonnerre écrasait Panthère (4-0), hier au stade Ahmadou Ahidjo

L’homme fort du Canon face à Renaissance ce dimanche, c’est Ntombé Ngome. L’ancien pensionnaire de la défunte équipe de Cetef de Bonabérie a fait passé un après midi difficile aux défenseurs de Renaissance. Dès la cinquième minute, le milieu de couloir droit du Canon s’est mué en buteur. A la réception d’un centre venu de la gauche, il a du plat du pied trompé Effa Nsoé, le portier de Renaissance. Après cette ouverture du score, le Canon qui a pris le match par le bon bout est resté dominateur. Une domination qui sera concrétisée par un autre but à la 12ème minute. Bien lancé en profondeur, Ntombé Ngome a fusillé le gardien de but de Renaissance d’une frappe puissante du pied droit. Le troisième but du Kpa Kum est intervenu à un quart d’heure de la fin du match. Servie en profondeur par Kofana, Evina a réussi son petit pont face à Effa Nsoé, avant de pousser le cuir dans une cage vide.

Sur les rares actions de contre-attaque des joueurs de Renaissance, ils ont buté sur l’expérimenté Womé Nlend, positionné en défense centrale. Quand, ils parvenaient à franchir la muraille défensive, ils tombaient sur le portier François Beyogol. Excepté à la 84ème minute quand ils sont réduits le score par André Ottou. Suite à un corner, le latéral droit de Renaissance a profité de la fébrilité des défenseurs du Canon pour réduire la marque d’une tête plongeante.

Révélation du défunt tournoi Interpoule, en 2006, avec son club formateur de Cetef de Bonabérie, Ntombé Ngome n’a pas eu la carrière escompté. Ailier de poche vif, dribbleur est puissant, il aurait pu avoir une meilleure carrière s’il n’avait pas été mêlé à une affaire de bagarre générale lors du match Cetef – Tonnerre, à Garoua, en 2006. Suspendu pendant six mois, Ntombé Ngome a éprouvé toutes les peines à retrouver son meilleur niveau. Mais, hier face Renaissance, il a démontré qu’il avait de beaux restes. Son jeu fait de dribbles et de passes précises a fait beaucoup de bien au Canon. Il est sorti en fin de match sur les acclamations du maigre public du stade Ahmadou Ahidjo.

Dans le match de lever des rideaux, Tonnerre a grondé très fort devant Panthère. Le grand artisan de ce succès se nomme Ndomilep Moussima, auteur d’un triplé. En l’espace de 12 minutes (14ème, 16ème et 26ème minute), l’attaquant des Kalara Boys a plié le match. Le quatrième but du Tonnerre est l’ uvre d’Ebene Ngoyi, à la 84ème minute. L’équipe de Panthère techniquement brouillonne et en jouant avec peu d’envie ne pouvait pas rentrer de Yaoundé avec le moindre point.

Le onze de départ du Canon face à Renaissance de Ngoumou
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut