Culture › Musique

Cameroun / Nécrologie : décès de l’artiste vedette Claude Ndam

claude Ndam, un baobab de la culture qui s'en va

L’auteur du titre à succès « U ngouo ya» est décédé ce 12 juin 2020 des suites de maladie.

L’artiste musicien Claude Ndam a rendu l’âme ce  12 juin 2020. L’homme aux 37 ans de carrière a rangé sa guitare des suites de maladie. Depuis plusieurs mois sa santé était devenue inquiétante.

L’on se souvient qu’il a été victime d’une attaque cardio-vasculaire (AVC) le 15 février dernier et conduit à l’hôpital central de Yaoundé. Ce qui était son troisième AVC en l’espace  de 10 ans.

Claude Ndam, ancré dans les rythmes folkloriques, jazz et rock était un producteur de rythmes puisés dans nos traditions. Le peuple Bamoun de l’Ouest Cameroun dont il faisait partie,  le compte comme l’un des meilleurs vecteurs de sa culture. C’est d’ailleurs ce qui explique qu’il ait été  en octobre 2019, intronisé ¨NJI¨ par le sultan roi des Bamoun, en reconnaissance de sa contribution pour le rayonnement de sa culture.

C’est dans les années 1980 que cette icône de la musique camerounaise commence son parcours. Claude Ndam a reçu de nombreuses récompenses et conduit plusieurs ateliers. Ses musiques n’ont pas laissé insensible la jeune génération. Sergeo Polo ou Stanley Enow  par exemple ont repris quelques-uns de ses titres à l’instar « Mona » en 2011 par le premier et « Love song » en 2017 par le deuxième.

Avec la disparition de Claude Ndam, le Cameroun perd à nouveau une virtuose de son patrimoine musical, après Manu Dibango décédé le 24 mars dernier en France.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé