› Politique

Cameroun – Nécrologie : l’homme politique Hubert Kamgang est mort

Hubert Kamgang, président de l'UPA

Le président de l’Union des populations africaines a rendu l’âme ce 30 septembre 2020 des suites de maladie. Le panafricaniste qui a longtemps milité pour l’abandon du FCFA, a été trois fois candidat aux élections présidentielles au Cameroun.

Hubert Kamgang n’est plus ! Le président de l’Union des populations africaines (UPA) a rendu l’âme ce 30 septembre 2020 à Yaoundé des suites de maladie. Le 24 septembre dernier sur son compte Facebook, le Statisticien et économiste de formation publiait en guise testament, le résumé de ses batailles. Notamment sur l’institution d’une monnaie unique au Cameroun.

Le disciple de Pr Joseph Tchuindjang Pouemi en avait fait son principal chemin de bataille sur la scène politique nationale. Plaidant notamment pour l’abandon franc CFA au profit d’une monnaie 100% camerounaise dans la perspective des Etats-Unis d’Afrique dont il portait le rêve.

Trois fois candidats aux élections présidentielles (1997, 2004 et 2011), la question de la monnaie constituait toujours la trame de fond de son programme de politique. « J’ai fait campagne sur le panafricanisme tout en insistant sur l’articulation Cameroun-Etats-Unis d’Afrique. Mon discours sur la monnaie camerounaise dans un premier temps vers la monnaie unique africaine dans le cadre des Etats-Unis d’Afrique est connu de tous », a-t-il souligné dans son testament sur Facebook.

Hubert Kamgang a couché son savoir dans plusieurs ouvrages.  Parmi lesquels :  « Au-delà de la conférence nationale-pour les Etats-Unis d’Afrique », publié aux éditions l’harmattan en 1993 et  «  Le Cameroun au XXIe siècle – quitter la Cémac, puis œuvrer pour une monnaie unique dans le cadre des Etats-Unis d’Afrique », publié aux éditions Renaissance africaine en 2000.

Hubert Kamgang  était un habitué des plateaux de télévisions et des studios des radios. Lors de son dernier passage sur JDC TV en janvier dernier, l’homme marié à une antillaise de la Guadeloupe et père de quatre enfants, nous annonçait qu’il va organiser une grève de la faim pour protester contre la rareté des pièces de monnaie et la nécessité d’abandonner le FCFA. La mort l’a malheureusement fauchée ce jour. Le Cameroun perd un homme politique cohérent dans ses convictions. Adieu le panafricaniste !


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé