Culture › Musique

Cameroun/Nécrologie : saison mortuaire pour les artistes camerounais

Nguéa La Route, décédée le 14 juin 2020

Avec la mort hier de Nguéa la Route, l’univers musical camerounais perd en cinq mois, quatre de ses plus belles discographies.

Nguéa La Route atteinte du diabète depuis plusieurs années est morte le matin du 14 avril à Douala. Mama Nguéa comme elle se faisait appeler a souffert avant de rendre l’âme. L’auteure des albums à succès tels  ¨Chauffer moteur¨, ¨Merry and John¨, avait été amputée de ses jambes.

Les informations sur sa santé étaient dès lors moins rassurantes jusqu’à ce 14 juin où elle casse finalement son micro.  Un décès qui attriste ses fans et ses familles nucléaire et artistique.

Elle s’en va deux jours après un autre illustre, Claude Ndam. Claude Ndam, ancré dans les rythmes folkloriques, jazz et rock était un producteur de rythmes inspirés des traditions. L’auteur du titre à succès « U ngouo ya» n’était plus très présent sur la scène à cause de la maladie.  Il a été victime de  trois attaques cardio-vasculaire (AVC) en l’espace  de 10 ans.

Claude Ndam quitte définitivement la scène au moment où les mélomanes n’ont pas fini de pleurer la mort de Manu Dibango, décédé en France le 20 mars. Ou même encore celle de Ntoumba Minka parti en février toujours dans des conditions de maladie.

Quatre décès de grandes voix de la chanson en un seul semestre, l’on espère que la saignée s’est arrêtée à ce niveau.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé