Société › Faits divers

Cameroun : neuf mois de prison pour l’enseignant qui fouettait l’élève à la machette à Douala

Un enseignant condamné à neuf mois de prison
Neuf mois de prison pour violence et torture sur mineur

Le tribunal de première instance de Douala-Ndogkoti a condamné l’enseignant mercredi 13 avril 2022, à neuf mois de prison ferme, pour actes de violences et de torture sur mineur.

L’enseignant filmé en février dernier fouettant un élève au tuyau et à la machette dans un établissement scolaire privé situé au quartier Bilongè, ville de Douala, n’a pas échappé à la condamnation. Neuf mois de prison ferme avec interdiction d’exercer le métier d’enseignant, constitue la peine qu’il doit à présent purger.

Cette sanction pénale est contenue dans le jugement du président du tribunal de première instance de Douala-Ndogkoti.

L’homme était poursuivi après la diffusion d’une vidéo de ses actes de violence et de torture sur les réseaux sociaux. Cette vidéo choquante le montre pendant qu’il fouette un élève qu’il a déshabillé, à qui il a versé du piment sur les fesses.

Son bourreau le bastonne à l’aide d’un tuyau, puis d’une machette. Il pose ensuite les doigts de l’infortuné sur la table avant de les cogner des coups de marteau. Cet ensemble d’actes a suscité l’indignation au sein de la communauté éducative au mois de février dernier.

Interpellé par les forces de maintien de l’ordre alors qu’il tentait de s’enfuir, cet enseignant a été confié à la justice. Les autorités ont ouvert une enquête.

Cet enseignant n’a pas été condamné seul. L’auteur de la vidéo a écopé de six mois de prison. L’établissement scolaire pour sa part doit verser une amende de 750 mille francs CFA à la famille de l’élève, rapporte nos confères de Koaci.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé