Politique › Institutionnel

Cameroun : Niat et Cavaye reconduits au Parlement, retour sur le parcours des deux hommes

©Droits réservés

Récemment réélus respectivement à la présidence du Sénat et de l’Assemblée nationale, ils ont chacun de longues années d’expérience accumulée dans divers postes de responsabilité

Marcel Niat Njifenji, « vice-dieu » de la République. Le 12 juin 2013, Marcel Niat Njifenji est élu président du Sénat nouvellement fonctionnel. A 79 ans, l’ancien patron de la société de fourniture d’énergie électrique, Sonel (Eneo aujourd’hui),  devient ainsi la deuxième personnalité du pays, celui qui, selon la Constitution, pourrait assurer l’intérim du président de la République en cas de vacance du pouvoir. Quatre ans plus tard, l’ingénieur des ponts et chaussées a aisément été reconduit à la tête de l’institution le 21 mars dernier. A un an de la fin du mandat parlementaire en cours, le sénateur nommé le 08 mai 2013 consolide sa place au sein de l’appareil politique qu’il maîtrise plutôt bien.

Lorsqu’il devient le successeur constitutionnel du président de la République, Marcel Niat Njifenji n’est pas un new comer dans le système. C’est un homme pétri d’expérience qui a intégré la Fonction publique camerounaise en 1960, après des études supérieures en France.

Son premier poste ministériel, il l’obtient au bout de 30 ans de service dans l’administration et, surtout, après avoir occupé des postes de responsabilité à Énergie électrique du Cameroun (Enelcam) et Électricité du Cameroun (Edc). En 1990 donc, Marcel Niat Njifenji devient ministre du Plan et de l’Aménagement du Territoire, cumulativement à son poste de directeur général de la Société nationale d’électricité du Cameroun (Sonel), venue remplacer les précédentes. Le 9 avril 1992, il est nommé Vice-premier ministre chargé des Mines, de l’Eau et de l’Énergie en gardant ses fonctions de directeur général de la Sonel.

Cependant, le parcours de l’actuel président du Sénat n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Après la tentative de putch d’avril 1984, il est incarcéré à la prison centrale de Kondengui. Il y passera huit mois. A sa sortie, il traversa un passage à vide pour revenir aux affaires en 1989 en tant que…directeur général de la Sonel, poste qu’il occupera jusqu’à la privatisation de cette entreprise en 2001. Sa gestion de la Sonel ne fait pas forcément l’unanimité. Mais, il a gardé la confiance du président de la République.

Cavaye Yeguie Djibril : A défaut du Sénat

©Droits réservés

Le maître de d’Education physique et sportive n’a pas donné cours depuis bien des années. En effet, du haut de son perchoir, Cavaye Yeguié Djibril tient les rênes de l’Assemblée nationale du Cameroun depuis 1992. Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dont il est militant, lui a d’ailleurs renouvelé sa confiance. Les députés Rdpc se sont alignés sur les consignes de vote de la hiérarchie du parti le 21 mars dernier, lors de l’élection du bureau de l’institution.

Né en 1940, Cavaye Yeguié Djibril siège à l’Assemblée nationale depuis 1970. Il a peu à peu gravi les échelons : questeur lors de ses deux premières mandatures, vice-président lors de la troisième et enfin président à la quatrième. 47 ans que le ressortissant du Mayo-Sava dans l’Extrême-nord voit évoluer les textes de loi au Cameroun. Logique de migrer à la tête du Sénat.

Ainsi, lorsque la mise en place de la deuxième chambre du parlement est annoncée, Cavaye s’y voit. Il sollicite l’assentiment du président de la République qui ne dit mot. Pour lui, c’est un « oui ». Cavaye Yeguié Djibril présente sa candidature aux sénatoriales de 2013, ne faisant pas partie des 30 nommés par Paul Biya. Il ne sera pas élu, ne décrochera pas la tête du Sénat et perdra ses « privilèges » de deuxième personnalité de la République. Une situation à laquelle il a visiblement encore du mal à se faire, sur le plan protocolaire notamment… Pour autant, Cavaye Yeguié Djibril ne perd pas l’estime de sa hiérarchie.

 

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé