Activités institutionnelles › Ministère du commerce

Cameroun : le délégué régional du ministère du Commerce saisie une centaine de marchandises

Riz importé fait la loi dans nos marchés

Alain Romuald Ombede Nama, le délégué régional du ministre du Commerce du Centre a effectué des visites inopinées dans certains marchés de Yaoundé, le vendredi 04 mars.

Le gouvernement camerounais lutte contre l’inflation des produits de première nécessité. C’est sur instruction du ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana qu’une visite dans ces espaces marchands,  a été faite par le délégué régional du ministre du Commerce du Centre, afin de s’assurer du respect des prix homologués par les commerçants.

En compagnie de ses équipes de la  brigade de contrôle et du président de la ligue des consommateurs, ils ont fait un premier arrêt dans un magasin de vente de ciment au quartier Nkozoa. De ce côté-là, plus d’une centaine de sacs de ciment ont été saisis et le magasin a été mis sous scellé.

Au marché d’Etoudi, un autre arrêt a été fait. Toutes les boutiques visitées par le délégué régional du ministre du commerce n’étaient pas conformes. Les prix  des produits de premières nécessités sont vendus en hausse, par rapport aux différents prix homologués par le ministre du Commerce.

Le sac de riz qui coûte normalement,  selon le prix homologué à 9250 est vendu au prix de 9500, et le sac de 50 kg, dont le prix était affiché à 16500 dans cette boutique,  coutait réellement dans leur machine au prix de 19500. La palette d’eau de 1400 F CFA est vendue à 1500 F CFA.

Le délégué du commerce a donc par la suite ordonné la saisie de toutes ces marchandises. «  Depuis que nous avons commencé ce tour avec monsieur le ministre,  nous avons constaté que nous devons aller dans les machines de ces boutiques, pour prendre les prix réellement pratiqués. Et nous nous sommes rendu compte qu’il y’a tromperie sur les prix et cette publicité mensongère nous a amené à sanctionner tous ces opérateurs », explique-t-il.

Pour ce qui est du prix  du ciment, le délégué invite les consommateurs à dénoncer tout commerçant qui augmente le prix car, pour un sac de ciment de  42.5 kg, le prix revient à  4900 Fcfa, et pour celui de  32.5 kg  le prix  est fixé à 4600 F cfa.

En dehors du marché d’Etoudi, des descentes dans les marchés Mvog-Mbi, Mendong et Mokolo, ont été faites. Et des produits de grande consommation tels que : l’huile, beurre, les sacs de farine et de riz, des cartons de savons et biens d’autres ont été saisis et des boutiques mises sous scellés.

L’opération va se poursuivre dans tout le Mfoundi et également dans les neufs autres départements du Centre afin que les prix soient respectés et que le consommateur soit rassuré.

 Notons que cette descente effectuée par le délégué du commerce se fait à la suite de celle du ministre du Commerce, en personne, il y’a quelques jours. Afin de poursuivre les opérations de répression dans les marchés, en ce qui concerne la hausse illicite des produits de premières nécessités.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé