Politique › Institutionnel

Cameroun: “nous sommes en train de tourner la page des lenteurs administratives à la Fonction publique” (Joseph Le)

Joseph Le, le Minfopra

Le volume des dossiers traités est allé croissant de 2017 à 2019, selon les statistiques du ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative

 

Le volume des dossiers traités au ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra) est allé crescendo ces dernières années, selon Joseph Le qui se réjouit par conséquent que l’institution est “en train de tourner la page des lenteurs administratives” en dehors de “quelques cas résiduels”

“Quelques statistiques montrent en effet une évolution croissante du volume des dossiers traités au Minfopra au cours des dernières années : 23 000 dossiers traités en 2017, 26 000 dossiers traités en 2018 et 45 000 dossiers traités en 2019”, a illustré le ministre dans une interview accordée au quotidien gouvernemental ce 01er juin.

“En outre, en dépit de la réforme sur la déconcentration de la gestion des ressources humaines de l’Etat et des actes subséquents, la  gestion des carrières draine beaucoup de dossiers. Ainsi, 7252 dossiers ont été traités sur 8 920 reçus au cours du premier trimestre 2020, et ceci en période de covid-19. Une autre activité qui préoccupe nos usagers est celle de l’immatriculation. S’agissant toujours du premier trimestre 2020, 8 319 matricules ont été générés et 7659 ont été basculés vers ANTILOPE [Application nationale de traitement informatique et logistique du personnel de l’Etat, NDLR]”, a-t-il ajouté.

D’après les explications du Minfopra, les lenteurs que les usagers de ce département ministériel continuent de rencontrer sont liées à des “difficultés relatives au volume des dossiers à traiter (plusieurs milliers) parfois incomplets, aux contraintes matérielles et à l’intervention dans la chaîne de partenaires extérieurs non astreints aux efforts internes de réduction des délais”.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé