Eco et Business › Entreprises

Cameroun : nouveaux licenciements à la CAMTEL

Le siège de la CAMTEL, à Yaoundé.

17 employés remerciés par la direction générale pour fraudes, arnaques et mauvaise manière de servir entre autres.

La Cameroon Telecommunications (CAMTEL) a procédé à de nouveaux licenciements le 24 janvier. Dans une note d’information signée de Judith Yah Sunday, la nouvelle Directrice générale, 17 personnels ont été priés de plier bagage.

Ils sont accusés par l’opérateur historique de téléphonie de diverses fautes professionnelles constatées par le Conseil de discipline de l’entreprise. Les sessions dudit Conseil se sont tenues du 5 au 7 décembre et du 30 au 31 octobre 2018.

Dans le détail, CAMTEL accuse ces employés de « détournements de valeurs de l’entreprise, malversations financières, arnaques des clients, vols de câbles, faux et usages de faux, trafics frauduleux de lignes ; et absences injustifiées ». Un agent est par ailleurs accusé de « mauvaise manière de servir ».

Lire aussi : Dégraissage : 50 personnels licenciés à la Cameroon telecommunication (CAMTEL)

« Ces agissements inadmissibles sont constitutifs de perte de confiance avec des répercussions négatives sur l’image de la Cameroon Telecommunications », déplore la DG.

Judith Yah Sunday rappelle au demeurant que « tout agent, à quelque catégorie qu’il appartienne, est soumis à l’obligation de servir les intérêts de la CAMTEL et de consacrer à son service le meilleur de lui-même. Désintéressement, d’honnêteté et d’intégrité ».

C’est la seconde fois en deux semaines que la CAMTEL licencie du personnel.  La première purge, qui a impliqué le licenciement de 50 employés, est intervenue le 15 janvier dernier.

 



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé