Culture › Musique

Cameroun: Odile Ngaska distinguée pour la valorisation de la culture

La PCA de la Socam a reçu le prix d' »excellence meilleure incarnation de la promotion et de la valorisation de la culture 2011″ au Cameroun décerné par «Epervier Press Awards»

Créé selon son Directeur de Publication, Clovis Noudjio, pour soutenir la dynamique de l’assainissement des m urs et de la morale publique enclenchée par le Président de la République S.E Monsieur Paul Biya à travers l’opération Epervier, le journal l‘Epervier a saisi l’occasion de la célébration de son deuxième anniversaire pour décerner des prix à certaines personnalités qui se sont distinguées comme étant les meilleurs gestionnaires des deniers publics au cours de l’année 2011. Honorée par son Prix d’Excellence Meilleure Incarnation de la Promotion et de la Valorisation de la culture 2011, la PCA de la Société Civile Camerounaise de l’Art Musical (Socam) fait donc partie des meilleurs gestionnaires au Cameroun. Vous êtes incontestablement un modèle de l’orthodoxie managériale prônée par le Chef de l’Etat S.E Paul Biya qui voudrait s’appuyer sur vos compétences pour lutter contre la corruption endémique afin de booster les grandes réalisations, a martelé Sa Majesté Léopold Clovis Noudjio, organisateur des «Epervier Press Awards» et Directeur de Publication de l’hebdomadaire l’ Epervier, à l’endroit de Madame Odile Ngaska Présidente du Conseil d’Administration de la SOCAM.

La distinction décernée à Odile Ngaska lors de la deuxième édition des «Epervier Press Awards» n’est pas un fait du hasard. Entre autres raisons de cette distinction, les organisateurs évoquent le fait qu’elle ait toujours privilégié l’intérêt général au sein de la grande famille artistique dont elle a la charge, le fait qu’elle ait toujours eu à combattre les démons de la division et de la mal gouvernance et prôné une gestion saine, rigoureuse et transparente des ressources de la société qu’elle dirige. C’est sans doute ce qui explique le choix porté sur elle par ses pairs artistes pour continuer à présider aux destinées de la SOCAM lors du dernier conseil d’administration. C’est sans doute également cet esprit d’équipe, ce sens du devoir et de tout son travail sans cesse axé sur les résultats, pour le développement de la culture en général et de la musique en particulier, qui lui ont valu la médaille d’honneur du travail en or qu’elle a fièrement reçu lors de la cérémonie de présentation des v ux 2012, au ministre des Arts et de la Culture Mme Ama Tutu Muna.

Odile Ngaska recevant son Prix des mains du Directeur du journal l’Epervier, Sa Majesté Léoplod Clovis Noudjio
Journalducameroun.com)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé