Société › Education

Cameroun : parcours et réactions des trois nouveaux recteurs

Qui sont les nouveaux recteurs nommés le 03 juin 2022
Recteurs des universités de Bertoua, Garoua et Ebolowa

Remy Magloire Dieudonné Etoua, Boubakari Oumarou, Jean  Bosco Etoa Etoa sont respectivement les tout premiers recteurs des universités de Bertoua, de Garoua et d’Ebolowa.

 

 

Annoncées le 31 décembre 2021 et créées par décret du président Paul Biya le 05 janvier 2022, les plus jeunes universités d’Etat du Cameroun ont leurs recteurs. Le chef de l’Etat les a nommés vendredi 03 juin 2022. C’est à la faveur du décret N° 2022/203 du 03 juin 2022 portant nomination de recteurs dans certaines universités d’Etat. Il s’agit des professeurs :

Jean  Bosco Etoa Etoa, tout premier recteur de l’université d’Ebolowa (Sud)

 Maître de conférence, il était conseiller technique au secrétariat général des services du Premier ministre avant sa nomination. Il y était chef de la division de l’éducation, de l’enseignement et de la recherche. Titulaire d’un doctorat PhD en mathématiques, il a fait ses études à l’université paris VII, à l’université  Paris VI où il a étudié la programmation mathématiques. Il est aussi passé par l’Ecole supérieure polytechnique de de Montréal. Sa carrière d’enseignant commence à l’université de Yaoundé II Soa, au sein de la Facult2 des sciences économiques et de gestion.

A l’issue de sa nomination, le nouveau recteur exprime sa gratitude : « C’est un sentiment de gratitude pour  la confiance que le chef de l’Etat place en moi. J’ai été ce que je suis grâce à mon PM qui m’a accompagné. Ma tristesse c’est que je vais quitter le Cabinet mais la mission qui m’attend est exaltante. J’espère être à la hauteur », lance le nouveau recteur.

Boubakari Oumarou, tout premier recteur de l’université de Garoua (Nord)  

Avant sa nomination à ce poste, ce maître de conférences occupait la fonction de directeur des affaires administratives et réglementaire dans les services du Premier ministre. Professeur en droit public, il a fait des études supérieures à l’université de Paris I et à l’université de Paris VI. L’enseignant des universités a débuté sa carrière à la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’université de Ngaoundéré. Il est fier de sa nomination à la tête de la première université de la région du Nord.

Après la publication de ce décret, « c’est un sentiment de gratitude, de fierté. Je voudrais exprimer à l’endroit du chef de l’Etat, tous mes remerciements, toute ma reconnaissance et aussi à ma haute hiérarchie au niveau de la primature eux qui ont bien voulu me proposer à ce poste », déclare le recteur.

Remy Magloire Dieudonné Etoua, tout premier recteur de l’université de Bertoua (Est)

Avant sa nomination, le spécialiste des mathématiques appliquées était directeur de l’Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé. Poste qu’il occupe depuis 2017 juin 2017. Un décret du chef de l’Etat rendu public le 08 juin 2020, le maintient à la tête de cette grande école. Bien avant l’Ecole nationale polytechnique, il était sous-directeur de la diplomation, et de l’authentification au ministère de l’Enseignement supérieur. Après sa nomination, il livre ses premières impressions :

« J’exprime très respectueusement ma profonde gratitude à l’endroit de Monsieur le président de la République ; je remercie également la haute hiérarchie et monsieur le ministre d’Etat ministre de l’Enseignement supérieur. Je vais m’atteler en collaboration avec les enseignants, le personnel d’appui et les étudiants de la toute nouvelle université de Bertoua afin de mériter la très haute confiance que le chef de l’Etat a bien voulu placé à ma modeste personne, à l’aune des missions de l’université à savoir l’enseignement, la recherche et l’appui au développement », s’engage le recteur.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé