Société › Education

Cameroun : pas de points de vente de nourriture dans les établissements scolaires [ministre]

Une école.

C’est l’une des mesures de restriction qui sera reconduite lors de la prochaine année scolaire, pour lutter contre le coronavirus.

Le ministre de l’Education de base a expliqué ce 24 septembre à Yaoundé, quelles sont les dispositions prises par son département ministériel avant la réouverture des écoles le 5 octobre 2020.

« Il va falloir (…) porter des restrictions sur ce que nous faisions déjà avant l’arrivée du Covid.  Nous n’aurons probablement plus de points de vente de nourriture à l’intérieur des établissements », a d’ores et déjà tranché le ministre Laurent Serge Etoundi Ngoa.

Entre autres mesures applicables, il y a la limitation du nombre d’élèves par classe. « Pour les établissements de l’arrière-pays en général, le problème ne se pose pas. Les effectifs sont des effectifs normaux. Au niveau des villes et surtout des grandes métropoles, où nous avons des effectifs assez importants par classe, il va falloir procéder à un système de rotation que nous appelons vulgairement un système de mi-temps », a expliqué le ministre.

En clair, « il faudra diviser globalement les classes en appliquant les nouvelles méthodes pédagogiques qui sont par exemple le regroupement avec des dispositions concentriques, etc. Donc il a fallu avec les équipes pédagogiques, simuler cela pendant de longues semaines et l’appliquer déjà dès le 1er juin dernier et il va falloir généraliser tout cela dès la rentrée prochaine ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé