› Société

Cameroun : Paul Biya appelle « à d’autres fonctions » le sous-préfet accusé du meurtre de sa petite amie

Franck Derlin Oyono Ebanga, au centre d’un drame, a été remplacé à la tète de la sous-préfecture de Lokoundje, région du Sud.

Le feuilleton du drame de Lokoundje se poursuit. Quelques jours après l’inhumation de Lydienne Solange Teba, et alors que la famille crie justice, le président de la République a pris ce 9 septembre, des textes de décret portant nominations au sein de la préfectorale.

Très attendu le sort de Franck Derlin Oyono Ebanga, sous-préfet de Lokoundje, accusé d’avoir tué –malencontreusement – sa petite amie avec son arme de service le 27 juillet dernier.

Ledit sous-préfet, que certaines indiscrétions annoncent toujours libre de ses mouvements, vient d’être « appelé à d’autres fonctions » par un décret du président de la République.

Il est remplacé à sous-préfecture de Lokoundje par Christian Seraphin Manga Ombolo jusque là, premier adjoint préfectoral dans le département du Mbam et Inoubou.

Le 27 juillet 2020 le sous-préfet de Lokoundje informe la gendarmerie que sa petite amie vient d’être atteinte d’une balle alors qu’il nettoyait son arme de service. Des sources proches de l’enquête révèlent que Lydienne Solange Teba a été atteinte entre l’épaule et la tête.

Le sous-préfet est mis en détention, puis transféré dans un hôpital où il plaide d’abord des trous de mémoire. L’opacité autour de l’enquête s’illustre entres autres par la reconstitution des faits qui se fera le 30 juillet à huis clos.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé