› Personnalités

Cameroun : Paul Biya célèbre ses 85 ans ce mardi 13 février

Paul Biya et son épouse Chantal, lors de la célébration de son 83ème anniversaire. ©prc

Après 35 ans à la tête du pays, l’homme politique n’a pas encore annoncé ses intentions pour la présidentielle de cette année.

Paul Biya, président de la République du Cameroun fête ses 85 ans ce mardi 13 février 2018. Il y a quelques jours, tandis que certains médias occidentaux affirmaient que le président camerounais était au plus mal sur le plan de la santé, la rumeur l’annonçait mort sur les réseaux sociaux. Son discours à la jeunesse, le 10 février 2018 était donc très attendu. C’est un Paul Biya debout comme d’habitude, qui s’est adressé aux jeunes de son pays, en leur demandant de ne pas être des « followers passifs ». Une réponse aux internautes ayant ventilé les rumeurs sur sa mort ? Possible. Toujours est-il que les plus sceptiques n’ont pas cru Paul Biya vivant en regardant le message du 10 février à la télé. Ceux-ci ont tenté d’expliquer que cette vidéo était une mise en scène préparée depuis des mois.

Quoiqu’il en soit, le président de la République camerounaise souffle sur ses 85 bougies ce mardi. Pour la 35ème fois, il célèbre son anniversaire dans sa posture de président de la République. C’est le 6 novembre 1982 que Paul Biya prend la tête du Cameroun, à la suite de la démission d’Ahmadou Ahidjo, son prédécesseur.

Si d’aucuns estiment que Paul Biya devrait prendre sa retraite, d’autres, notamment des militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, parti politique dont il est le président, ont déjà lancé des appels à sa candidature à l’élection présidentielle prévue cette année. Paul Biya, lui, ne s’est pas encore prononcé sur la question. Des analystes de la scène politique camerounaise, eux croient voir des signes qu’il briguera un nouveau mandat. En janvier dernier, le Pr Owona Nguini défendait, par exemple, que « si l’on s’en tient à un certain nombre de signaux politiques, notamment politico-communicationnels, il y a de fortes chances que le président Paul Biya se représente. Il est même très peu probable qu’il ne soit pas candidat ».

À LA UNE
Retour en haut