Politique › Institutionnel

Cameroun: Paul Biya de retour au pays après un séjour agité en Suisse

Le Couple Paul et Chantal Biya de retour au bercail en juin 2019 (c) Droits réservés

Un communiqué du chef de la délégation permanente départementale du Rdpc du Mfoundi, Gilbert Tsimi Evouna appelle les militants à réserver une chaleureuse bienvenue au président de la République.

L’avion ayant à son bord le couple présidentiel Paul et Chantal Biya devrait atterrir en fin d’après-midi ce 03 juillet à l’aéroport international de Nsimalen. Gilbert Tsimi Evouna, chef de la délégation permanente départementale du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) du Mfoundi dans un communiqué en appelle à l’ «engagement citoyen de tous» les militants. Ils sont priés d’investir tout l’itinéraire de l’aéroport au palais de l’Unité pour accueillir chaleureusement le couple présidentiel. Tsimi Evouna «demande à toutes les forces vives du département du Mfoundi de réserver au couple présidentiel un accueil à la dimension de leur rang et à l’amour qu’elles leur vouent en se massant le long de l’itinéraire du cortège présidentiel.»

Paul et Chantal Biya ont quitté le Cameroun, le 23 juin pour un «court séjour privé» en Europe. Le séjour qui aura été vraiment «bref», comme le souligne le communiqué de Gilbert Tsimi Evouna et plutôt agité. Un séjour inédit en somme! Entre manifestations, condamnations et dénonciations en tout genre.

A lire aussi: Cameroun: Paul Biya part en «court séjour privé en Europe»

le 03 juillet, les gardes du corps du président de la République ont été condamnés avec sursis en Suisse. Une condamnation qui intervient suite à l’établissement par la police judiciaire genevoise de leur participation à l’agression d’un journaliste de la Rts. Ce dernier couvrait, le 26 juin, une manifestation de la Brigade anti-sardinards (Bas) (groupe de l’opposition de la diaspora camerounaise), devant l’hôtel Intercontinental en Suisse. Formation hôtelière où séjournait le couple présidentiel.

A lire également: Cameroun: les gardes du corps de Paul Biya condamnés avec sursis

En outre, le 29 juin dernier, la Bas et des pro Biya ont investi les rues de Genève. Des affrontements vont s’en suivre. La police devra utiliser des camions anti-émeutes et du gaz lacrymogène pour disperser la foule. Dans la même veine, le parlementaire suisse, Sylvain Thévoz a lancé une pétition visant l’interdiction de séjour à Paul Biya en Suisse. Le député s’est d’ailleurs réjoui sur les réseaux sociaux du départ du Président de la République helvétique.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé