Politique › Partis politiques

Cameroun : Paul Biya expulse Messanga Nyamding du RDPC

Le Pr Messanga Nyamding définitivement exclu du RDPC
Pr Charlemagne Messanga Nyamding

Une décision signée du président national du parti au pouvoir Paul Biya exclut définitivement le membre du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais.

Le Pr Pascal Charlemagne Messanga Nyamding n’est plus membre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) depuis le 19 avril 2022. Le président national du parti du flambeau ardent Paul Biya vient de prendre une décision portant approbation et rendant exécutoires les décisions de la session de la commission de discipline ad  hoc du Comité central du 13 avril 2022. Cette commission s’est tenue au siège dudit Comité sis au Lac à Yaoundé et portait sur les cas d’indiscipline enregistrés au sein du Rdpc.

Sur la décision signée du président et datée du 19 avril 2022, trois militants ont écopé des sanctions allant du blâme à l’exclusion définitive. Wielfried Nkpwala de la section Haut-Nyong Sud-Est a reçu un blâme ; François Xavier Mpon de la section Mbam et Inoubou-I Centre est exclu pour douze mois et Pr Pascal Charlemagne Messanga Nyamding membre du Comité central a écopé de la plus lourde sanction : l’exclusion définitive.

Le spécialiste en Sciences politiques et droit public était accusé d’avoir incité l’Armée à la rébellion, d’avoir soutenu la grève des enseignants dans le cadre de l’opération « craie morte » menée par le mouvement On a trop supporté (Ots). Dans une sortie médiatique, il s’en est pris à certains membres du gouvernement. A ces accusations, le désormais ex-militant de la première heure du Rdpc et a rejeté les motifs en plaidant non coupable.

L’universitaire, est reconnu comme fervent défenseur de Paul Biya. Il s’est révélé il y a quelques années comme le seul à détenir le testament de Biya en rapport avec le Rdpc. L’héritier autoproclamé du renouveau n’a cessé de dénoncer la cabale activée contre lui par certains hauts responsables du parti, proches du président national. Dans les faits, depuis l’année 2021, Messanga Nyamding est à couteau tiré avec certains militants du Rdpc. Ses sorties médiatiques tranchées et ses interventions contre certains barrons du régime lui attirent des inimitiés.

C’est ainsi que dans un arrêté en date du 19 mars 2021, il est relevé de ses fonctions. Le ministre de l’Enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo le remplace à son poste de chef du département pour le Développement de l’intégration et de la coopération à l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric). Le 22 mars 2021, il est mis à la disposition de l’Université de Ngaoundéré, une affectation contestée par l’enseignant, à qui la justice va donner raison des mois plus tard.

Malgré ces différentes sanctions et prises de becs, Messanga Nyamding est resté lui-même et a poursuivi avec ses sorties médiatiques. A présent exclus définitivement du parti, l’on s’attend à de nouvelles révélations sur les plateaux de télévision dans les prochains jours de celui qui dit avoir passé plus de 30 ans à militer au Rdpc. Cependant, il n’est pas exclu que l’ancien membre titulaire du Comité central soit de retour au Rdpc dans le futur.

Réaction du Pr Messanga Nyamding après son exclusion

« C’est avec regret que j’apprends en ce jour mon EXCLUSION DÉFINITIVE au sein Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), parti pour lequel j’ai milité durant 37 ans. Il faut aller de l’avant et tourner la page, avec très certainement la perspective d’en ouvrir une nouvelle… Nous évoquerons cela ultérieurement.

En attendant j’en profite pour vous remercier, vous qui êtes issus de tous pays, toutes régions du Cameroun, tous bords politiques, pour votre indéfectible soutien envers ma modeste personne. En réalité nous nous battons pour construire un Cameroun nouveau, cela est possible et je continuerai à défendre mes convictions, n’en déplaise à certains. »


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé