› Politique

Cameroun : Paul Biya institue des obsèques officielles pour Dakole Daïssala

Dakole Daïssala est mort ce 09 aout 2022
Dakole Daïssala

Le chef de l’Etat vient de rendre public un décret instituant les obsèques officielles en l’honneur du sénateur décédé le 9 août  2022. Paul Biya y sera représenté par  le ministre d’Etat ministre de l’Enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo.

Le décret N°2022/482 du  28 octobre 2022 donne une autre dimensions aux obsèques de Dakole Daïsala. « Des obsèques officielles sont instituées en l’honneur de M. Dakole Daïsala ancien ministre d’Etat, sénateur et président du Mouvement démocratique pour la défense de la République MDR décédé le 9 août 2022 à Yaoundé des suites de maladie. Ces obsèques officielles se dérouleront le samedi 29 octobre  2022 à Ngoundaï, département du Mayo Kani, région de l’Extrême-Nord », peut-on lire dans les articles 1 et 2 de l’acte présidentiel.

Le Sénateur Dakole Daïssala a tiré sa révérence le mardi 9 août 2022 au Centre  hospitalier universitaire de Yaoundé à l’âge de 79 ans. Sénateur depuis 2013, secrétaire au bureau du Sénat, il a été président fondateur du MDR jusqu’à sa mort.

Avant de siéger à la Chambre  haute du Parlement, l’homme politique a été ministre des Transports de 2004 à 2007, député à l’Assemblée nationale de 1997 à 2002, ministre des Postes et Télécommunications de 1992 à 1997. Des postes ministériels qu’il a obtenus après avoir scellé l’alliance avec le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) en 1992, sauvant le  parti de Paul Biya d’une cohabitation au Parlement.

La cérémonie d’hommage du sénateur disparu a eu lieu jeudi 27 octobre 2022 au Palais des Congrès, siège du Sénat. A l’occasion, le président du bureau de la Chambre haute Marcel Niat Njifenji a salué la mémoire du disparu. Ses collègues et l’opinion le reconnaissent pour son franc-parler et ses positions fermes.  Homme politique, le grand commis de l’Etat a entamé son dernier voyage hier jeudi par la levée de corps à l’hôpital général de Yaoundé.

C’est à la suite de cette mise en bière que la dépouille de l’écrivain et chef traditionnel a été conduit au siège du Sénat. Ce vendredi matin, la dépouille a été accueillie à l’aéroport de Maroua. Demain samedi 29 octobre, la nation lui rendra des hommages lors de son inhumation dans son village natal à Ngoundaï dans l’Extrême-Nord.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé