› Politique

Cameroun: «Paul Biya n‘est ni mort, ni démissionnaire ni empêché » (Jacques Fame Ndongo)

Le Jacques Fame Ndongo

Répondant une fois encore au Prof Maurice Kamto qui demande au président de l’Assemblée nationale de constater la vacance au sommet de l’Etat, Jacques Fame Ndongo décèle des limites dans la démarche du leader du MRC.

« M. Kamto a saisi le Présidant de l’Assemblée Nationale. C’est une démarche nulle et de nul effet », analyse  le Prof Jacques Fame Ndongo, secrétaire à la communication  du parti au pouvoir, le RDPC. Le non moins ministre de l’Enseignement supérieur brandit l’article 81, alinéa 1 du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale qui dispose que : « les pétitions doivent être adressées au Président de l’Assemblée Nationale par un ou plusieurs députés ».

Déniant à Maurice Kamto la qualité pour saisir directement le président de l’Assemblée nationale, Jacques Fame Ndongo estime par ailleurs que les conditions juridiques de constatation de la vacance à la tête de l’Etat ne sont pas réunies.

« La démarche du président élu … du MRC est sans fondement juridique : aujourd’hui (15 avril 2020. Ndlr), le Président de la République, Chef de l’Etat, a signé un décret portant commutation et remise de peines, et un autre texte portant nomination d’un membre du Conseil Constitutionnel. On ne peut pas être mort, démissionnaire ou définitivement empêché et exercer pleinement ses responsabilités constitutionnelles », s’étonne-t-il


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé